La construction de personnages féminins galdosiens à partir d'une perspective réceptrice de femme / Cristina Jimenez ; sous la direction de Nadia Mékouar-Hertzberg et de María Ángeles Hermosilla Álvarez et de Maria de la Paz Cepedello Moreno

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : espagnol; castillan / Spanish; Castilian

Féminisme et littérature

École de Constance

Théorie féministe

Mékouar-Hertzberg, Nadia (Directeur de thèse / thesis advisor)

Hermosilla Álvarez, María Ángeles (Directeur de thèse / thesis advisor)

Cepedello Moreno, Maria de la Paz (1976-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Pau et des Pays de l'Adour (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Universidad de Córdoba (Cordoue, Espagne) (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale sciences sociales et humanités (Pau, Pyrénées Atlantiques) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : À partir des postulats théoriques de l'École de Constance et spécialement de Wolfgang Iser, sur la base de la phénoménologie husserlienne, nous affirmons, à l’inverse des théories littéraires «immanentes» qui ont prédominé durant des décennies, que tout texte littéraire est nécessairement produit par l'auteur dans l'intention d'être lu par un destinataire, en l'occurrence le lecteur. En prenant comme référence le concept de sujet cognitif de W. Iser, nous soutenons que le récepteur, n’approche pas le texte d'une manière neutre et passive, mais qu’il incorpore toujours ses connaissances et ses coordonnées sociales, historiques, culturelles, idéologiques, d'identité et de sexe. Par conséquent, le principal objectif de notre travail est d’expliquer et de démontrer comment, en nous appuyant sur les structures discursives de la narration, une lectrice dotée de savoirs théoriques féministes et forte de sa propre optique en tant que femme dans le monde, peut re-construire certains personnages féminins du roman galdosien depuis une perspective féministe.À partir des postulats théoriques de l'École de Constance et spécialement de Wolfgang Iser, sur la base de la phénoménologie husserlienne, nous affirmons, à l’inverse des théories littéraires «immanentes» qui ont prédominé durant des décennies, que tout texte littéraire est nécessairement produit par l'auteur dans l'intention d'être lu par un destinataire, en l'occurrence le lecteur. En prenant comme référence le concept de sujet cognitif de W. Iser, nous soutenons que le récepteur, n’approche pas le texte d'une manière neutre et passive, mais qu’il incorpore toujours ses connaissances et ses coordonnées sociales, historiques, culturelles, idéologiques, d'identité et de sexe. Par conséquent, le principal objectif de notre travail est d’expliquer et de démontrer comment, en nous appuyant sur les structures discursives de la narration, une lectrice dotée de savoirs théoriques féministes et forte de sa propre optique en tant que femme dans le monde, peut re-construire certains personnages féminins du roman galdosien depuis une perspective féministe.

Résumé / Abstract : From the theoretical postulates of the School of Constance and especially of W. Iser, based upon the Husserlian phenomenology, we hold that all literary text is not necessarily produced by the author with the intention of being read by a receptor, in this case the reader. In acoordance with the W. Iser's concept of cognitive subject, we argue that the reader, against the inmanents literary theories that have prevailed for decades, does not read the literary text in a neutral and passive way but that always incorporates their knowledge and social, historical, cultural, ideological, identity and sexual coordinates. Therefore, the aim of our work is to explain and demonstrate how a female reader, substantiated by the discursive structures of the narration and due to her feminist theoretical contents and her woman's point of view in the world, can re-build to certain female characters of the galdosian roman —only to those who have an important narrative unit and a subversive elements— from a feminist perspective.

Résumé / Abstract : A partir de los postulados teóricos de la Escuela de Constanza y especialmente de W. Iser, con base en la fenomenología husserliana, sostenemos que todo texto literario es necesariamente producido por el autor en la intención de ser leído por un destinatario, en este caso el lector. Tomando como referencia el concepto de sujeto cognitivo de W. Iser, afirmamos que el receptor, contra las teorías literarias inmanentistas que han predominado durante décadas, no se acerca al texto de una manera neutra y pasiva sino que siempre incorpora sus conocimientos y coordenadas sociales, históricas, culturales, ideológicas, de identidad y de sexo. Por ello, el principal objetivo de nuestro trabajo es explicar y demostrar cómo, apoyada en las estructuras discursivas de la narración, una lectora, por sus contenidos teóricos feministas y su propia óptica como mujer en el mundo, puede re-construir a determinados personajes femeninos de la novela galdosiana —solamente aquellos dotados de una importante entidad narrativa y de elementos subversivos— desde una perspectiva feminista.