Le totem réinventé : exploration de l'identité et redéfinition de soi dans la fiction amérindienne contemporaine / Caroline Durand-Rous ; sous la direction de Pascale Amiot-Jouenne et de Bernadette Rigal-Cellard et de Bénédicte Meillon

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Animalité (philosophie)

Indiens d'Amérique -- Dans la littérature

Classification Dewey : 810

Amiot-Jouenne, Pascale (Directeur de thèse / thesis advisor)

Rigal-Cellard, Bernadette (Directeur de thèse / thesis advisor)

Meillon, Bénédicte (1977-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Besson, Françoise (1956-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Larré, Lionel (1973-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Pollock, Jonathan (1964-....) (Membre du jury / opponent)

Schweninger, Lee (Membre du jury / opponent)

Université de Perpignan (1979-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École Doctorale INTER-MED (Perpignan) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre de Recherche sur les Sociétés et Environnements en Méditerranées (Perpignan) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : La quête de l'identité est au cœur des ouvrages de fiction écrits par les auteurs indiens d'Amérique du Nord au cours du XXe et du XXIe siècle. Les héros, voire anti-héros, de ces romans et de ces nouvelles tentent de reconquérir une dignité perdue et se trouvent confrontés à des épreuves, parfois absurdes, qu'ils surmontent tant bien que mal. Dans les descriptions souvent très crues du quotidien de la vie dans les réserves indiennes ou les réserves urbaines, surgit une part de magie qui s'immisce dans les situations les plus banales, habite les objets les plus inattendus, et transcende la fatalité des destins. Cette magie suscite des esprits tutélaires hybrides, entre monde occidental et traditions autochtones, qui déguisent leur présence pour fédérer les protagonistes en une sorte de clan moderne et revisité. Ce faisant, ils redonnent du sens aux errances existentielles des personnages. Ce procédé littéraire n'est pas sans rappeler le totémisme rituel, pratique animiste ancestrale que l'on croyait oubliée et qui a été largement documentée par les anthropologues dans le courant du XIXe siècle. Notre corpus se réduit à Louise Erdrich, David Treuer, Eden Robinson et Joseph Boyden qui imaginent de nouvelles figures totémiques pour aborder différemment la question identitaire. La présente thèse étudie comment cette réappropriation du totémisme par le biais de la réinvention littéraire engage un mouvement en trois temps qui permet de perpétuer, de régénérer et de (re)créer une certaine identité amérindienne.

Résumé / Abstract : The quest for identity is a central topic of North American contemporary Native fiction which recurrently dwells on the ontological confusion experienced by Native and bicultural protagonists and the subsequent urge to come to terms with their distinctiveness. Indeed, in many novels and short-stories the heroes, or anti-heroes, attempt to recover their lost dignity for better or worse while overcoming obstacles and enduring ordeals that sometimes prove absurd. Meanwhile, an unexpected magic pervades the crude descriptions of modern day life on Canadian reserves and American reservations and intrudes in the most trivial situations eventually transcending fate and destiny. The hybrid tutelar spirits thus staged, symbolically referring as much to the Western world as to secular indigenous traditions, disguise their presence with the aim to bring together the estranged protagonists in a reshaped modern clan. By so doing, these supernatural forces endow the characters' physical and spiritual journeys with renewed meanings. Such a process directly alludes to ritualized totemism, an array of ancient animistic practices and beliefs thoroughly documented by 19th century anthropologists. Interestingly, many contemporary Native authors, among whom Louise Erdrich, David Treuer, Eden Robinson et Joseph Boyden, contrive new totems in order to address otherwise the identity issue. This thesis aims to demonstrate how their literary reinvention of totemism engages a threefold movement, to perpetuate, rejuvenate and (re)create a specific form of Native identity.