La Censure sous Vichy en Béarn 1940-1944 / Bernard Bocquenet ; sous la direction de Laurent Jalabert

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Liberté de la presse

Censure

Guerre mondiale (1939-1945)

Pau (Pyrénées-Atlantiques)

Béarn (Pyrénées-Atlantiques)

Classification Dewey : 944.081 6

Jalabert, Laurent (1967-.... ; historien) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Pau et des Pays de l'Adour (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale sciences sociales et humanités (Pau, Pyrénées Atlantiques) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : A la déclaration de guerre en septembre 1939, la censure est rétablie sous le contrôle des militaires pour empêcher les critiques de la politique du gouvernement et encadrer les informations militaires. Les bureaux de la censure s'installent à Pau et contrôlent la presse départementale. Après l'armistice, la censure passe aux mains des civils et se structure dans le cadre d'une organisation régionale, dépendant d'une censure centrale à Vichy. En novembre 1941, la nomination à Pau d'Henri Peyre durcit le contrôle de presse. Les conflits se multiplient avec les trois quotidiens : Le Patriote, l'Indépendant et France Pyrénées. Le censeur transforme ses services en une officine de propagande et de délation. Il surveille de très près la vie publique et culturelle avec beaucoup de zèle. A la Libération, les journaux palois passent en jugement et disparaissent, le censeur est condamné à dix ans de travaux forcés.

Résumé / Abstract : Following the declaration of war in September 1939, censorship is reestablished under the control of military forces to prevent people from criticizing the government’s policy and to regulate the communication of military information. Censorship offices settle down in Pau and check the departmental press. After the armistice is signed, censorship falls into the hands of civilians and forms itself under a regional organization which depends on the central censorship office in Vichy. In November 1941, when Henri Peyre is nominated in Pau, measures to monitor the press are strengthened. There are increasing numbers of conflicts involving the three daily newspapers: Le Patriote, l'Indépendant and France Pyrénées. The censor transforms his services into a propaganda and informing outlet. He closely monitors the public and cultural life with great zeal. After the liberation, newspapers in Pau stand trial and disappear. The censor, in turn, is sentenced to ten years of forced labour.