Croissance confinée de nanofils/nanotubes métalliques : élaboration et intégration dans les cathodes des PEMFC / Olivier Marconot ; sous la direction de Denis Buttard

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Matériaux nanostructurés

Piles à combustible à membrane échangeuse de protons

Classification Dewey : 530

Buttard, Denis (19..-.... ; auteur en physique de la matière) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Chatenet, Marian (19..-.... ; auteur en électrochimie) (Président du jury de soutenance / praeses)

Jaouen, Frédéric (19..-.... ; chercheur en chimie moléculaire) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Etcheberry, Arnaud (1951-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Morin, Arnaud (1978-....) (Membre du jury / opponent)

Paganelli, Gino (Membre du jury / opponent)

Pauc, Nicolas (1978-.... ; auteur en physique) (Membre du jury / opponent)

Communauté d'universités et d'établissements Université Grenoble Alpes (2015-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale physique (Grenoble ; 1991-....) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Photonique, électronique et ingénierie quantiques (Grenoble) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Actuellement, le développement à grande échelle des piles à combustible à membrane échangeuse de protons est limité par l’utilisation importante de platine ainsi que par une faible durabilité des dispositifs. Les électrodes conventionnelles, dénommées Pt/C, sont constituées de nanoparticules de platine déposées sur un support composé de nanoparticules de carbone. Le but de cette thèse est de proposer, élaborer et tester en pile à combustible complète des nanostructures composées de nanotubes de platine autosupportés afin d’augmenter la durée de vie des dispositifs et de réduire la quantité de platine utilisée. Afin de réaliser de telles nanostructures, un moule d’alumine nanoporeuse constitué de nanopores verticaux est élaboré par oxydation électrochimique d’aluminium. Cette matrice de nanopores permet de réaliser une croissance confinée de nanotubes de platine par évaporation de métal sous vide ou par des dépôts électrochimiques. Une membrane de Nafion® est par la suite pressée à chaud et l’alumine est dissoute. Des nanotubes de platine autosupportés sont ainsi obtenus à la surface de la membrane. Afin de comprendre le fonctionnement de ces électrodes en pile à combustible complète, une méthode de quantification des pertes limitant les performances d’électrodes standards de Pt/C a été utilisée. La nanostructuration des électrodes permet d’augmenter significativement la durée de vie des dispositifs et de diminuer les pertes de transport d’oxygène. La principale limitation mise en évidence est des pertes cinétiques importantes en raison de la faible surface spécifique de platine développée.

Résumé / Abstract : The two main drawbacks of Proton Exchange Membrane Fuel Cells (PEMFC) are the low electrode durability and the high platinum loading (electrocatalyst for oxygen reduction reaction). Currently, PEMFC electrodes, named as Pt/C, are made of platinum nanoparticles supported by carbon nanoparticles. The aim of this PhD work is to propose, elaborate and test in complete fuel cell new electrode nanostructure consists in self-supported platinum nanotubes. We target a reduction in the platinum loading and an increase in the electrode durability. In order to control nanostructure geometries, a porous alumina mold is used. This template is obtained by electrochemical anodization and vertically aligned nanopores are obtained. Platinum is subsequently deposited onto pore walls by e-beam evaporation or electrochemical deposition processes. After the hot pressing of the Nafion® proton exchange membrane, the porous alumina mold is etched and platinum nanotubes are stuck and self-supported onto the membrane. A part of this work is dedicated to the quantification of performances losses of Pt/C electrodes and nanostructured electrodes in complete fuel cell test operating conditions. Nanostructured electrodes exhibit high durability and easy oxygen access on catalyst surface compared to Pt/C electrodes. However, some losses kinetics remains due to the low catalyst specific area.