Contribution à la compréhension du phénomène Génération Y en entreprise : étude exploratoire du processus de socialisation organisationnelle des jeunes diplômés inscrits dans un graduate programme / Aurélie Kleber ; sous la direction de Mohamed Bayad et de Sybil Persson

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Jeunes travailleurs

Diplômés de l'enseignement supérieur -- Travail

Personnel -- Rotation

Socialisation professionnelle

Classification Dewey : 658.3

Bayad, Mohamed (1958-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Persson, Sybil (Directeur de thèse / thesis advisor)

Pesqueux, Yvon (1951-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Brasseur, Martine (1958-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Pichault, François (1959-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Grasser, Benoît (Membre du jury / opponent)

Vidili Corzani, Céline (Membre du jury / opponent)

Université de Lorraine (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale SJPEG - Sciences Juridiques, Politiques, Economiques et de Gestion (Lorraine) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

CEREFIGE - Centre Européen de Recherche en Economie Financière et Gestion des Entreprises - EA 3942 (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : En gestion, les recherches sur les comportements de la Génération Y au travail sont décriées. Pourtant, les questions de la cohabitation et du renouvellement générationnel font l’objet de nombreux écrits dans la presse. Si la recherche d’une identité Y en tant qu’entité circonscrite semble infructueuse, l’étude de la socialisation organisationnelle d’une cohorte basée sur l’entrée organisationnelle à un âge similaire permet de saisir le sens du phénomène. De plus, dans un contexte d’attraction et de fidélisation des meilleurs jeunes diplômés à potentiel, les grandes entreprises mettent progressivement en place des graduate programmes. L’étude longitudinale qualitative réalisée en CIFRE chez TRANSLOG combine plusieurs méthodes de recherche, permettant d’enrichir la littérature académique à deux niveaux. Au plan individuel, l’analyse de 60 entretiens longitudinaux menés auprès de 17 pépinières révèle le déroulement de la socialisation des gradués pendant 24 mois, dans le cadre de diverses transitions de rôle. Au plan organisationnel, les pratiques et tactiques organisationnelles de socialisation mises en œuvre par l’entreprise et les agents socialisateurs sont exposées, de même que les atouts et dysfonctionnements des pratiques utilisées. Une lecture du phénomène « Génération Y » est proposée : cohorte organisationnelle (dans l’entreprise) et cohorte sociétale (dans et hors de l’entreprise) sont deux regards complémentaires portés sur l’identité générationnelle au travail, à lire de façon duale pour en saisir tous les mécanismes. Des préconisations managériales et organisationnelles sont suggérées pour TRANSLOG et pour les organisations rencontrant des enjeux similaires.

Résumé / Abstract : In management, the research on the Generation Y’s behaviors at work is criticized. Yet the questions of cohabitation and generational renewal are the subject of numerous writings in the press. If the search for a Y identity as a circumscribed entity seems unsuccessful, the study of the organizational socialization of a cohort based on organizational input at a similar age seems relevant to understand the meaning of the phenomenon. Moreover, in a context of attraction and retention of the best young graduates with potential, big corporations progressively design graduate programs. The qualitative longitudinal study carried out within the TRANSLOG company combines several research methods, enabling the enrichment of the academic literature at two levels. At the individual level, the analysis of 60 longitudinal interviews with 17 trainees revealed the process of socialization of these graduates over 24 months in various role transitions. At the organizational level, the organizational practices and tactics of socialization implemented by the company and the socializing agents are exposed, as well as the strengths and dysfunctions of the practices used. A reading of the “Generation Y” phenomenon is proposed. Our results show that the organizational cohort (in the company) and the societal cohort (inside and outside the company) are two complementary views focused on generational identity, which have to be read in a dual way in order to grasp its mechanisms. Managerial and organizational recommendations are suggested for TRANSLOG and for organizations with similar issues.