Conditions d'émergence et développement des collections vestimentaires : patrimonialisation, muséalisation, virtualisation : regards croisés en France - Canada -Québec (XIXe-XXIe siècle) / Alexia Fontaine ; sous la direction de Odile Parsis-Barubé et de Philippe Dubé

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Costume -- Histoire

Parsis-Barubé, Odile (1953-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Dubé, Philippe (1949-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Poulot, Dominique (Président du jury de soutenance / praeses)

Mathieu, Jocelyne (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Peng, Chang Ming Marie (Membre du jury / opponent)

Lethuillier, Jean-Pierre (Membre du jury / opponent)

Université Charles de Gaulle (Lille ; 1971-2017) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Université Laval (Québec, Canada). Faculté des lettres (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Institut de recherches historiques du Septentrion (Villeneuve d'Ascq, Nord) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Troublée par l’avènement inopiné de la mode au musée, nous avons souhaité cerner puis examiner les fondamentaux du « musée de la mode », que nous considérons comme un concept historique. Depuis les années 1990, il s’impose en effet dans la sphère culturelle comme un nouveau modèle de musée. Nous nous questionnons donc sur le phénomène qui sous-tend cette effervescence. S’il fait son apparition dans les années 1980, il est issu d’une forme muséale plus ancienne que l’on désignait alors par « musée du costume ». Nous entendons ainsi mener une enquête sur le « musée de la mode » par la saisie de l’essence du phénomène muséal observable. Pour ce faire, il nous faut nous inscrire dans un temps long du patrimoine, afin de montrer les conditions d’émergence et la trajectoire des collections vestimentaires dans le paysage muséal et le développement des différentes formes muséales, du premier musée du costume au musée de la mode d’aujourd’hui. Alors que, jusqu’à présent, les chercheurs ont déterminé un basculement entre la dress museology et la fashion museology autour de 1970, nous avons distingué quatre régimes d’investissement patrimonial des collections vestimentaires, aboutissant à l’ère du « musée des modes vestimentaires ». Notre thèse a pour objectif de mettre en exergue la trajectoire du vêtement au musée, et de détailler les caractéristiques de la muséologie en devenir : décloisonnement des collections, expositions transculturelles, discours transversal et interdisciplinaire, et pour finir, muséographie anthropologique.

Résumé / Abstract : Curious about the unexplained advent of the fashion museum, this study originated with the task of identifying and examining the basic characteristics of the “fashion museum,” which it considers to be a historically specific construct. Since the 1990’s, the fashion museum has asserted itself in the cultural world as a new model of museum. This study inquires into the phenomena that undergirded this flourishing. If this institution first appeared in the 1980’s, it originated from an older model known as the “costume museum”. Thus I intend to undertake a study on the “fashion museum” using the observable phenomenon of the museum itself. To do so, this project inscribes the “fashion museum” in a long patrimonial tradition, demonstrating the conditions of its emergence and the trajectory that dress collections followed within the broader museum landscape, including the development of other forms of museums, from the first “costume museum” to the fashion museum of today. While, until now, researchers have determined a turning point between the dress and the fashion museology in the 1970’s, I distinguish four regimes of heritage investment in clothing collection, result in edge of a museology of the vestimentary patrimony. This study aims to reveal the trajectory that dress collections followed within the broader museum landscape, and to explain the characteristic of a museology in the making: decompartmentalization of collections, transcultural exhibitions, tranversal and interdisciplinary discourse, and anthropological museography.