Les suites instrumentales issues des opéras de Lully publiées à Amsterdam : études historique, philologique et musicale sur l'éditeur Estienne Roger (1665/66 - 1722) / Megumi Shichijo ; sous la direction de Raphaëlle Legrand et de Satsuki Inoue

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Lully -- Jean-Baptiste -- 1632-1687 -- Et l'opéra

Roger -- Estienne -- 1664?-1722

Suites (musique) -- 17e siècle -- Histoire et critique

Musique -- Édition -- Pays-Bas -- Amsterdam (Pays-Bas) -- 17e siècle

Legrand, Raphaëlle (1960-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Inoue, Satsuki (1956-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Ishii, Akira (Président du jury de soutenance / praeses)

Rasch, Rudolf (1945-....) (Membre du jury / opponent)

Higuchi, Ryuichi (Membre du jury / opponent)

Université Paris-Sorbonne (1970-2017) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Aichi university (Nagoya) (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Concepts et langages (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Institut de Recherche en Musicologie (Paris ; 2014-....) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Les opéras de Jean-Baptiste de Lully (1632-1687) ont joui d’une diffusion européenne tant de son vivant que de manière posthume. Parmi les pays où ses opéras suscitèrent un véritable engouement, la Hollande bénéficiait d’une situation particulière. En effet, les opéras ont paru aussi bien dans les théâtres que dans l’édition musicale. Concernant l’édition musicale, la ville d’Amsterdam occupa un rôle primordial, où les opéras de Lully furent publiés non seulement en partitions générales et réduites, mais aussi en extraits vocaux et instrumentaux, dont les derniers ont pu être considérés comme les suites instrumentales. Celles-ci constituent un corpus exceptionnel dans la diffusion de l’opéra de Lully, car elles sont arrangées en 4 parties au lieu des 5 originairement présentées et ont joué un rôle intermédiaire entre l’opéra français et la suite d’orchestre allemande. Parmi les éditeurs contribuant à ce phénomène, il faut notamment distinguer un éditeur ayant exercé le commerce extensif : Estienne Roger (1665/66 - 1722). Au sein des recherches sur Roger, la publication de la musique instrumental italienne et le commerce international représentaient deux enjeux majeurs. Pourtant, la place de la musique française dans ses éditions n’a pas suffisamment été évaluée, bien qu’elle ait atteint jusqu’à un tiers. Cette thèse traite de la particularité commerciale et éditoriale de ce domaine, en se focalisant sur les suites provenant des opéras de Lully. Trois points seront mis en examen : avantage de Roger en tant que libraire huguenot, son utilisation des catalogues lors de la vente des œuvres de Lully, caractéristiques musicales des suites par le biais de l’arangement.

Résumé / Abstract : The operas of Jean-Baptiste de Lully (1632-1687) enjoyed a European diffusion both during his lifetime and posthumously. Among the countries where his operas aroused a real enthusiasm, Holland enjoyed a special situation. Indeed, the operas appeared both in theaters and in music publishing. Concerning musical publishing, the city of Amsterdam occupied a primordial role, where Lully's operas were published not only in scores, but also in vocal and instrumental extracts, the last of which could be considered as the instrumental suites. These suites constitute an exceptional corpus in the diffusion of Lully's opera, as they are arranged in 4 parts instead of the 5 originally presented and played an intermediate role between the French opera and the German orchestra suite. Among the publishers contributing to this phenomenon, we must distinguish a publisher who has carried out the extensive marketing: Estienne Roger (1665/66 - 1722). In the researches about Roger, the publication of Italian instrumental music and international trade were two major issues. Yet the place of French music in his editions has not been sufficiently evaluated, although it has reached as much as a third. This thesis deals with the commercial and editorial character of this field, focusing on the suites resulting from the Lully’s operas. Three points will be examined: Roger's advantage as a Huguenot bookseller, his use of catalogs in the sale of Lully's works, musical features of the suites through the arrangement.