Les terroirs en Gaule à la fin de l'âge du Fer / Alexandra Cony ; sous la direction de Stephan Fichtl

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Âge du fer

Habitations rurales -- Gaule

Campagne -- Gaule -- Antiquité

Vie rurale -- Gaule -- Antiquité

Antiquités gauloises -- France

Fichtl, Stephan (1963-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Crogiez-Pétrequin, Sylvie (19..-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Barral, Philippe (1961-.... ; archéologue) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Krausz, Sophie (1963-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Malrain, François (Membre du jury / opponent)

Haselgrove, Colin (Membre du jury / opponent)

Université de Tours (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours ; 1996-2018) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre tourangeau d'histoire et d'étude des sources (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Résumé / Abstract : Avec l’intensification des prospections aériennes depuis les années 1960, la recherche sur les campagnes à la fin de l’âge du Fer a pris de l’ampleur. Elles apparaissent fortement occupées par des établissements matérialisés par des enclos quadrangulaires de morphologie plus ou moins complexe. L’évolution de l’archéologie préventive renouvelle ces données et permet une réflexion sur la chronologie, la morphologie, le fonctionnement et la hiérarchie de ces entités. Les analyses s’attardent particulièrement sur les enclos domestiques réunissant la plupart des activités évoquées à travers une importante quantité de mobilier. Depuis une vingtaine d’années, le développement de grandes ZAC a nécessité des décapages extensifs, comme pour la ZAC des Béliers à Brebières (Pas-de-Calais), pour Actiparc à côté d’Arras (Pas-de-Calais) ou dans la Plaine de Caen (Calvados). Ils ont mis en évidence des portions de territoire fortement structurées par des ensembles d’établissements ruraux se développant simultanément au sein d’un réseau de fossés parcellaires. Ils ont été nommés « terroirs ». Une nouvelle réflexion se développe alors : l’établissement rural ne peut plus être étudié comme une entité indépendante, mais bien comme s’insérant dans un ensemble complexe et appartenant à un réseau économique et social plus important

Résumé / Abstract : With the intensification of aerial surveys since the 1960s, research on the countryside at the end of the Iron Age has grown. It appears to be strongly occupied by enclosed rural settlements. The development of preventive archeology renews the data and allows a reflection on the chronology, morphology, function and hierarchy of these entities. Analyses focus on the domestic enclosed features gathering most of the activities apparent through a large amount of the artefacts. Since almost twenty years, the planning of ZAC required excavations of large areas as the ZAC des Béliers in Brebières (Pasde- Calais), Actiparc near Arras (Pas-de-Calais) or the Plaine de Caen (Calvados). They brought out portions of highly structured territory by sets of rural settlements occupied simultaneously in land plots. They were named «terroir». A new approach of the countryside is fixed : a rural settlement can not be studied as an independent entity, but as a complex set inserted in a greater economic and social system