Acceptation ou non de l'état de catastrophisme chez 31 patients lombalgiques chroniques / Jérôme Sanchez ; sous la direction de Jean-Marie Berthelot

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Lombalgie -- Patients

Douleur

Souffrance

Manifestations psychologiques des maladies

Catastrophisme

Berthelot, Jean-Marie (19..-20.. ; médecin) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Nantes (1962-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Université de Nantes. Unité de Formation et de Recherche de Médecine et des Techniques Médicales (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Acceptation ou non de l'état de catastrophisme chez 31 patients lombalgiques chroniques / Jérôme Sanchez ; sous la direction de Jean-Marie Berthelot / Nantes : Université de Nantes , 2017

Résumé / Abstract : Introduction : avec le nombre croissant d'étude sur la lombalgie chronique, il devient évident qu'un profil de patients catastrophistes, défini par la rumination, l'amplification des douleurs et un sentiment d'impuissance influe sur les symptômes de la maladie . Objectif : évaluer la proportion des patients se considérant comme catastrophistes avant et après remplissage des questionnaires, et celle qui est prête à lutter contre celui-ci. Les objectifs secondaires étaient de s'assurer de l'étalement des scores de catastrophisme et de contrôler l'indépendance du catastrophisme des autres problématiques des patients (via les scores HAD, FABQ et Rolland & Morris). Méthode : l'étude observationnelle monocentrique constituait en un remplissage par 31 patients lombalgiques chroniques d'un questionnaire général, du test de Sullivan qui définissait l'état de catastrophisme lorsque le score dépassait 30/52, des scores HAD, FABQ et Rolland& Morris. Les questions correspondant aux objectifs principaux étaient ensuite posées. Résultats : sur 31 patients, 15 étaient catastrophistes, dont 10 qui se décrivaient spontanément comme tels. Après révélation du score de Sullivan, seul un patient refusait d'admettre son état. 23 patients reconnaissaient que le catastrophisme aggravait les lombalgies et 23 patients se disaient prêt à lutter contre. Seulement 17 patients reconnaissaient le catastrophisme comme facteur aggravant de leur pathologie et étaient simultanément ouverts à lutter contre. Les scores de catastrophisme étaient bien étalés et indépendants de l'anxiété et dépression, de la kinésiophobie et de l'impact fonctionnel de la lombalgie.