La construction des identités de genre à la renaissance à travers les discours didactiques, édifiants et polémiques imprimés à la Renaissance (1483-1594) / Tatiana Clavier ; sous la direction de Éliane Viennot

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Renaissance

Égalité des sexes

Imprimés

Norme (morale)

Viennot, Éliane (Directeur de thèse / thesis advisor)

Arnould, Jean-Claude (1957-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Ferguson, Gary (1963-....) (Membre du jury / opponent)

Steinberg, Sylvie (Membre du jury / opponent)

Université de Lyon (2015-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Université Jean Monnet (Saint-Étienne) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Institut d'Histoire des représentations et des idées dans les modernités (Lyon ; Clermont-Ferrand ; Saint-Étienne) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Le travail propose d’abord trois états des lieux : celui des études sur la construction des identités de genre à la Renaissance ; celui des connaissances actuelles en matière de rapports sociaux de sexe entre le Moyen Âge central et la fin du XVIe siècle ; celui de la production textuelle de l’époque sur la question accompagné d’une annexe listant 324 textes didactiques, édifiants et polémiques imprimés entre 1475 et 1594, susceptibles d’avoir participé à la construction des identités de genre et d’avoir diffusé les normes et idéaux en matière de relations femmes-hommes pendant cette période. La deuxième partie de la thèse s’attache à décrire un corpus constitué des trois œuvres les plus diffusées de chacune des sept catégories établies au sein du premier corpus : institutions des princes et des grands, traités de bonnes mœurs et civilité, institutions des femmes, recueils de modèles/ Vies d’hommes et de femmes célèbres, et enfin textes sur, pour ou contre les femmes, le mariage et l’amour. Les œuvres retenues sont présentées dans leurs contextes de rédaction et de réception, du point de vue des discours tenus par les différentes instances qui les présentent, de leur apparence matérielle, des traditions dans lesquelles elles s’inscrivaient, des sources utilisées par leurs auteurs et des différents lectorats qu’ils visaient. La dernière partie s’attache aux injonctions émises par leurs auteurs, à leurs opinions sur la formation des individus et les relations entre les sexes. Elle montre le haut niveau de confrontation entre partisans et adversaires de l’égalité, la complexité et les contradictions des messages diffusés.

Résumé / Abstract : To begin, this work proposes an inquiry into three interrelated areas of interest : a review of studies on gender construction during the Renaissance period ; an overview of current knowledge concerning social relations between the sexes extending from the central Middle Ages to the end of the XVIth century ; a review of textual production of the period and the indexed cataloguing of some 324 didactic, moralizing and polemical documents printed between 1475 and 1594, which contributed to the construction of gender identities and to the codification of social norms and ideals on the question of male-female relations during this period.The second part of this thesis is concerned with the description of a corpus represented by the three most widely distributed works in each of seven distinct categories: princely institutions, moral treatises, women’s institutions, model compilations on the lives of noteworthy men and women, and finally texts devoted to the question of women, marriage and love. The selected works are presented in their historical context (publication and reception), taking into account their subjective point of view, their material nature, the traditions according to which they are inscribed, the sources available to authors, and the distinct readerships. The final part of this work will concern itself with the various injunctions formulated by authors, and with the latter’s expressed opinions on education and gender relations. This part will examine the level of intense confrontation existing between partisans and adversaries of gender equality, as well as the complexity and contradictions that characterise the selected discursive examples.