Financement des micro-activités entrepreneuriales au Congo-Brazzaville : essai d'analyse de l'impact sur la clientèle de la CAPPED / Fred Fortuné Gelase Itaddy ; sous la direction de Célestin Mayoukou

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Microentreprises -- Congo (République)

Microfinance -- Congo (République)

Pauvreté -- Afrique subsaharienne

Mayoukou, Célestin (Directeur de thèse / thesis advisor)

Lelart, Michel (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Rietsch, Christian (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Ruffini, Pierre-Bruno (Membre du jury / opponent)

Pairault, Thierry (19..-....) (Membre du jury / opponent)

Université de Rouen Normandie (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Centre de recherche en économie appliquée à la mondialisation (Rouen ; 2012-....) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

École doctorale économie-gestion Normandie (Caen) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : Cette thèse est une contribution dans la thématique de l'impact de la microfinance sur la pauvreté en Afrique Subsaharienne avec une application au cas de Brazzaville. Elle est l'une des premières thèses basée sur les données issues d'une enquête réalisée auprès des clients d'une seule institution en Afrique centrale. L'enquête a été réalisée auprès de 234 clients de la Caisse de participation à la promotion des entreprises et à leur développement (CAPPED) opérant dans quatre marchés de Brazzaville. En dépit de la difficulté d'accès aux services financiers qu'éprouve la majeure partie de la population pauvre, les résultats économétriques ont montré que la CAPPED ne tient pas compte du niveau du bien-être du client pour lui accorder le microcrédit. Cependant, son rôle (et donc de la microfinance) reste faible. Si plus de 31% des activités menées par nos répondants sont enregistrées (déclarées), leur hétérogénéité nous a conduit à aborder la question de la frontière entre formel et informel à travers une discussion sur le concept de micro-entrepreunariat ou microentreprenariat. Au-delà de la question de la faible performance des unités menées par les clients de la CAPPED interrogés, cette thèse apporte une réponse à l'épineuse question de savoir si la microfinance permet de réduire la pauvreté. Car plus de trois décennies après l'avènement de la microfinance en République du Congo, nous apportons ici la réponse que le microcrédit améliore le bien-être des bénéficiaires.

Résumé / Abstract : This thesis is our contribution in the thematic of the microfinance's impact on the poverty's reduction in sub-Saharan Africa with the application in the case of Republic of Congo. More of three decades of the advent of the Microfinance in this country, it's no studies about the role of the Microfinance in poverty reduction. In the basis of a survey close to 234 clients of CAPPED whom operate in four markets of Brazzaville, our results brought out the obvious difficulties that have the small productive unities to accede to financial services. We find that the majority of the creators have recourse to their personal capital for creating their activity. The difficulty to accede to financial services become therefore the main factor of pauperization of this population when our results demonstrate that these activities create works and constitute one of the most important sources of income of these households. In spite of the doubt and the difficulties of the Microfinance's sector actually through the world,we find that the microenterprises of the clients whom obtained the microcredit have high-returns than these of the clients who haven't yet obtain and the firsts have best welfare than the seconds.