Effets du chauffage sur les matériaux cimentaires - impact du « self-healing » sur les propriétés de transfert / Yan Pei ; sous la direction de Frédéric Skoczylas

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Mortier

Béton -- Détérioration

Porosité

Gaz -- Perméabilité

Réhydratation -- Matériaux

Skoczylas, Frédéric (1959-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Burlion, Nicolas (1970-...) (Président du jury de soutenance / praeses)

Ait-Mokhtar, Abdelkarim (1963-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Picandet, Vincent (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Bourbon, Xavier (Membre du jury / opponent)

Agostini, Franck (1979-...) (Membre du jury / opponent)

Davy, Catherine A. (1974-....) (Membre du jury / opponent)

École centrale de Lille (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences pour l'ingénieur (Lille) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Laboratoire de mécanique de Lille (LML) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Ce travail expérimental a porté sur la dégradation de deux matériaux cimentaires, un mortier (pour la grande majorité des essais) et un béton, suite à un chauffage intense jusqu’à 600°C et parfois 700°C. L’idée qui a sous tendu cette étude était de « mesurer » cette dégradation via les propriétés de transport : la perméabilité au gaz et la porosité au gaz sous contrainte de confinement et certaines propriétés poro-mécaniques. Pour mener à bien ce travail, plusieurs techniques expérimentales ont été développées ou améliorées. Il s’agit en particulier de la mesure de porosité au gaz sous contrainte de confinement. L’emploi d’un gaz neutre permet de remplir les vides connectés dans le matériau et de calculer sa porosité. La réhydratation avec de l’eau déminéralisée a un effet considérable sur les matériaux fortement chauffés car elle restaure une grande partie de la porosité qui retrouve son niveau initial voire parfois une valeur inférieure à celui-ci. Très logiquement le « self-healing » permet aussi de restaurer une large part de la perméabilité qui ne retrouve cependant pas son niveau initial.

Résumé / Abstract : This experimental work focused on the degradation of two cementitious materials, mortar (for most tests) and a concrete following an intense heating to 600 ° C and 700 ° C sometimes. The idea that underpinned the study was to "measure" this degradation via the transport properties : gas permeability and porosity to gas under confining stress and some poro-mechanical properties. To carry out this work, several experimental techniques have been developed or improved. This is particularly the porosity measurement gas under a confining stress. The use of a neutral gas is used to fill the voids in the material and connected to calculate its porosity. Rehydration with demineralized water has a considerable effect on the highly heated material because it restores much of the porosity which regains its initial level or sometimes a value less than one. Logically the "self-healing" also restores much of the permeability which does not recover its original level