Les emprunts tunisiens et les investissements publics : 1920 -1956 / Dhafer Bousselmi ; sous la direction de Bertrand Blancheton et de Muḥammad Al-Azhar Al- Ġarbī

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Prêts -- Tunisie

Investissements -- Tunisie

Économie politique -- Tunisie

Classification Dewey : 330

Blancheton, Bertrand (1971-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Ġarbī, Muḥammad al-Azhar al- (1955-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Chaibi, Lotfi (Président du jury de soutenance / praeses)

Fernandez, Alexandre (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Yazīdī, al-Bašīr al- (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Becuwe, Stéphane (1957-....) (Membre du jury / opponent)

Université de Bordeaux (2014-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Université de Tunis (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Entreprise, économie, société (Pessac, Gironde) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Groupe de recherche en économie théorique et appliquée (Pessac, Gironde) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : La thèse s'intéresse à la politique d'investissement public en Tunisie par la voie d'emprunts.L'objectif recherché est l'étude de la question de l'endettement public sous sa triple natureéconomique, institutionnelle et financière dans le cas d'une économie coloniale.La démarche suivie repose sur un plan en trois parties chronologiques mais qui reflètel'évolution de la stratégie d'investissement public en Tunisie. La première partie, qui couvreles années 1920, est marquée par l'émission d'un emprunt émis par tanches. Les priorités del'investissement public consistent à financer la construction d'une infrastructure économiquemoderne. Les fonds destinés aux investissements sociaux demeurent largement insuffisant.Les capitaux privés engagés en Tunisie connaissent une certaine stagnation.La deuxième partie concerne les années 1930 qui coïncident avec la grande dépressionéconomique. Les autorités coloniales décident de simplifier les modalités d'endettementce qui profite principalement aux institutions publiques de la Tunisie. Une décennie difficilesur la plan économique ce qui affecte le volume des investissements publics par la voied'emprunt. Les capitaux privés connaissent une forte régression d’où l'intervention desinstitutions de crédit publiques.La troisième partie s'étend de 1945 à 1956; une période marquée par l'adoption d'unenouvelle stratégie économique basée sur la planification. Les autorités coloniales à Tunischoisissent de diversifier les sources de financement. De part sa construction, cette thèsedresse un schéma de l'économie tunisienne sous le protectorat français entre 1920 et 1956.

Résumé / Abstract : The thesis focuses on public investment policy in Tunisia through borrowing. The objective isto study the question of public debt under its triple economic, institutional and financial naturein the case of a colonial economy. The approach followed is based on a three-partchronological plan that reflects the evolution of Tunisia's public investment strategy. The firstpart, which covers the 1920s, is marked by the issuance of a loan issued by tench. Thepriorities of public investment are to finance the construction of a modern economicinfrastructure. Funding for social investment remains largely insufficient. Private capital inTunisia is experiencing some stagnation.The second part concerns the 1930s coinciding with the great economic depression. Thecolonial authorities decided to simplify the methods of indebtedness, which mainly benefitedthe public institutions of Tunisia. A difficult economic decade which affects the volume ofpublic investment by way of borrowing. Private capital is experiencing a sharp decline, hencethe intervention of public credit institutions.The third part runs from 1945 to 1956; A period marked by the adoption of a new economicstrategy based on planning. Colonial authorities in Tunis choose to diversify sources offunding. Due to its construction, this thesis draws up a diagram of the Tunisian economyunder the French protectorate between 1920 and 1956.