Une autre manière d'être architecte : perspectives historiques et réflexions contemporaines sur une pratique de machizukuri au sein du laboratoire de Satoh Shigeru à l'université de Waseda. / Armelle Le mouellic ; sous la direction de Catherine Maumi

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Architecture -- Japon

Urbanisme -- Participation des citoyens -- Japon

Villes -- Rénovation -- Japon

Classification Dewey : 720

Maumi, Catherine (1965-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Hein, Carola (1964-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Violeau, Jean-Louis (1969-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Bonnin, Philippe (1950-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Bourdier, Marc (Membre du jury / opponent)

Le Maire-Moetwil, Judith (1972-....) (Membre du jury / opponent)

Communauté d'universités et d'établissements Université Grenoble Alpes (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale sciences de l'homme, du politique et du territoire (Grenoble) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Les métiers de l'histoire de l'architecture, édifices, villes, territoires (Grenoble) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Ce détour par la pratique du machizukuri au sein du laboratoire du professeur Satoh Shigeru à l’université de Waseda apporte un autre regard sur les compétences de l’architecte. Le machizukuri s’inscrit dans le contexte particulier de la ville japonaise : sa morphologie, sa structure sociale et ses politiques urbaines. Le travail de « traduction » se poursuit par une histoire architecturale du machizukuri qui renseigne la formation d’outils et de pratiques spécifiques au sein du département d’architecture de l’université de Waseda. La thèse analyse la mobilisation de ces compétences au sein des exercices de préparation à la reconstruction dans l’arrondissement de Shinjuku conduits par le laboratoire de Satoh Shigeru et la manière dont l’architecte se positionne au sein d’un réseau d’acteurs.La thèse a été menée au sein du laboratoire les Métiers de l’Histoire de l’Architecture, édifices-villes-territoires, ENSA de Grenoble.

Résumé / Abstract : This detour through the practice of machizukuri in the laboratory Satoh Shigeru at Waseda University provides a different perspective on the skills of the architect. The machizukuri takes place within the particular context of the Japanese city: its morphology, its social structure and its urban policies. The work of "translation" continues with an architectural history of machizukuri that informs the formation of specific tools and practices within the Waseda University architecture department. The thesis analyzes the mobilization of these skills within preparedness exercises reconstruction in the district of Shinjuku led by Satoh Shigeru laboratory and how the architect positioned himself inside a network of actors. The thesis was conducted in the laboratory les Métiers de l’Histoire de l’Architecture, édifices-villes-territoires, ENSA de Grenoble.