Les degrés de politesse et les choix de la forme d'adresse dans les interactions en polonais et en français / Justyna Bernat ; sous la direction de Hélène Włodarczyk

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Polonais (langue) -- Formes allocutoires

Français (langue) -- Formes allocutoires

Interlocution (linguistique)

Communication interculturelle

Formules de politesse

Włodarczyk, Hélène (Directeur de thèse / thesis advisor)

Neveu, Franck (1958-.... ; linguiste) (Président du jury de soutenance / praeses)

Watorek, Marzena (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Łaziński, Marek (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Université Paris-Sorbonne (1970-2017) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Concepts et langages (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre de linguistique en Sorbonne (Paris ; 2014-....) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Résumé / Abstract : La présente thèse s’inscrit dans le champ d’études sur la politesse verbale et se concentre en particulier sur l’emploi des termes d’adresse en polonais et en français. Inspirée par les études sur l’ethos communicatif (Béal, 1993, Kerbrat-Orecchioni, 1992), elle se donne comme objectif d’étudier les besoins des locuteurs natifs concernant l’expression de la relation interpersonnelle et de la politesse verbalisées par les termes d’adresse. Selon l’hypothèse de départ, en polonais l’expression de la relation est plus détaillée et, par conséquent plus précise, qu’en français. Malgré les similarités systémiques (le choix de formes est globalement comparable), la façon dont les termes d’adresse sont employés dans les deux langues n’est pas identique. L’étude prouve que les locuteurs français emploient les termes d’adresse de façon plutôt pragmatique, comme une nécessité communicationnelle, tandis que les locuteurs polonais y trouvent une réelle expression des relations sociales et des attitudes. Cette étude entreprend une approche empirique basée sur l’exploration du corpus. L’analyse des emplois en contexte doit permettre une meilleure compréhension de la valeur réelle de chaque terme d’adresse. Elle propose une évaluation des facteurs contextuels le plus influant sur le choix de la forme ainsi qu’une estimation du degré de politesse ou de familiarité exprimé par chaque terme d’adresse. L’objectif étant d’aider les locuteurs non-natifs à comprendre le fonctionnement des termes d’adresse dans une langue dont ils n’ont pas l’intuition, cette étude propose, comme résultat des analyses, les équivalents « prêt-à-parler » des formules d’adresse dans les deux langues.

Résumé / Abstract : This dissertation presents research based on studies in the field of verbal politeness and inspired by the studies on communicative ethos (Béal, 1993; Kerbrat-Orecchioni, 1992). It investigates the use of terms of address in Polish and French. The aim was to analyze the needs of native speakers in terms of expression of interpersonal relation and politeness, as they are verbalized through terms of address. The hypothesis was that in Polish the expression of politeness is more detailed, and thus more precise, than in French. Despite systemic similarities (the choice of forms is similar on the whole), the way of using terms of address in conversation is not the same. This study demonstrates that French speakers use terms of address in a more pragmatic way, as a communicational obligation, whilst Polish speakers tend to use them to express a whole range of different types of social relations and attitudes. The study uses a corpus-based approach. Analyzing uses in context should lead to a better understanding of the real value of each term of address. This dissertation presents an analysis of the contextual factors that influence the choice of the proper form, as well as an estimation of the degree to which each term of address expresses either politeness or familiarity. The main objective being to help non-native speakers to understand how terms of address function in a language for which they have little or no intuition, this study offers, as a result of analysis, “ready-to-speak” equivalent formulas for address exchanges in both languages.