Algorithms for super-resolution of images based on sparse representation and manifolds / Júlio César Ferreira ; sous la direction de Christine Guillemot et de Gilberto Arantes Carrijo

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : anglais / English

Reconstruction d'image

Représentation parcimonieuse

Variétés (mathématiques)

Traitement d'images -- Techniques numériques

Guillemot, Christine (19..-.... ; chercheuse en électronique) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Arantes Carrijo, Gilberto (19..-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Rennes 1 (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Universidade Federal de Uberlândia (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Mathématiques, télécommunications, informatique, signal, systèmes, électronique (Rennes) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Université Bretagne Loire (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Institut national de recherche en informatique et en automatique (France). Unité de recherche (Rennes, Bretagne-Atlantique) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : La ''super-résolution'' est définie comme une classe de techniques qui améliorent la résolution spatiale d’images. Les méthodes de super-résolution peuvent être subdivisés en méthodes à partir d’une seule image et à partir de multiple images. Cette thèse porte sur le développement d’algorithmes basés sur des théories mathématiques pour résoudre des problèmes de super-résolution à partir d’une seule image. En effet, pour estimer un’image de sortie, nous adoptons une approche mixte : nous utilisons soit un dictionnaire de « patches » avec des contraintes de parcimonie (typique des méthodes basées sur l’apprentissage) soit des termes régularisation (typiques des méthodes par reconstruction). Bien que les méthodes existantes donnent déjà de bons résultats, ils ne prennent pas en compte la géométrie des données dans les différentes tâches. Par exemple, pour régulariser la solution, pour partitionner les données (les données sont souvent partitionnées avec des algorithmes qui utilisent la distance euclidienne comme mesure de dissimilitude), ou pour apprendre des dictionnaires (ils sont souvent appris en utilisant PCA ou K-SVD). Ainsi, les méthodes de l’état de l’art présentent encore certaines limites. Dans ce travail, nous avons proposé trois nouvelles méthodes pour dépasser ces limites. Tout d’abord, nous avons développé SE-ASDS (un terme de régularisation basé sur le tenseur de structure) afin d’améliorer la netteté des bords. SE-ASDS obtient des résultats bien meilleurs que ceux de nombreux algorithmes de l’état de l’art. Ensuite, nous avons proposé les algorithmes AGNN et GOC pour déterminer un sous-ensemble local de données d’apprentissage pour la reconstruction d’un certain échantillon d’entrée, où l’on prend en compte la géométrie sous-jacente des données. Les méthodes AGNN et GOC surclassent dans la majorité des cas la classification spectrale, le partitionnement de données de type « soft », et la sélection de sous-ensembles basée sur la distance géodésique. Ensuite, nous avons proposé aSOB, une stratégie qui prend en compte la géométrie des données et la taille du dictionnaire. La stratégie aSOB surpasse les méthodes PCA et PGA. Enfin, nous avons combiné tous nos méthodes dans un algorithme unique, appelé G2SR. Notre algorithme montre de meilleurs résultats visuels et quantitatifs par rapport aux autres méthodes de l’état de l’art.

Résumé / Abstract : Image super-resolution is defined as a class of techniques that enhance the spatial resolution of images. Super-resolution methods can be subdivided in single and multi image methods. This thesis focuses on developing algorithms based on mathematical theories for single image super-resolution problems. Indeed, in order to estimate an output image, we adopt a mixed approach: i.e., we use both a dictionary of patches with sparsity constraints (typical of learning-based methods) and regularization terms (typical of reconstruction-based methods). Although the existing methods already perform well, they do not take into account the geometry of the data to: regularize the solution, cluster data samples (samples are often clustered using algorithms with the Euclidean distance as a dissimilarity metric), learn dictionaries (they are often learned using PCA or K-SVD). Thus, state-of-the-art methods still suffer from shortcomings. In this work, we proposed three new methods to overcome these deficiencies. First, we developed SE-ASDS (a structure tensor based regularization term) in order to improve the sharpness of edges. SE-ASDS achieves much better results than many state-of-the-art algorithms. Then, we proposed AGNN and GOC algorithms for determining a local subset of training samples from which a good local model can be computed for reconstructing a given input test sample, where we take into account the underlying geometry of the data. AGNN and GOC methods outperform spectral clustering, soft clustering, and geodesic distance based subset selection in most settings. Next, we proposed aSOB strategy which takes into account the geometry of the data and the dictionary size. The aSOB strategy outperforms both PCA and PGA methods. Finally, we combine all our methods in a unique algorithm, named G2SR. Our proposed G2SR algorithm shows better visual and quantitative results when compared to the results of state-of-the-art methods.