La voie poétique de l'acteur et les mirages du théâtre professionnel : Étude de la formation des artistes du spectacle vivant du centre franco-turc Ayn Seyir (2006-2013) / Erica Letailleur ; sous la direction de Jean-Pierre Triffaux

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Acteurs -- Formation

Art dramatique

Triffaux, Jean-Pierre (Directeur de thèse / thesis advisor)

Fergombé, Amos (Président du jury de soutenance / praeses)

Légeret, Katia (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Bonhomme, Béatrice (1956-....) (Membre du jury / opponent)

Feuillebois-Pierunek, Ève (1967-....) (Membre du jury / opponent)

Université de Nice (1965-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice ; 1992-2016) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants (Nice ; 2012-....) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : En prenant appui sur une enquête que nous avons menée entre 2006 et 2013 auprès de groupes d’acteurs ayant participé à une formation professionnelle intitulée « Autonomie de l’Acteur » et conduite par le centre Ayn Seyir, nous avons tâché de décrire la discipline théâtrale européenne contemporaine dans sa complexité, à travers un filtre analytique métadisciplinaire. Par le regard de ces artistes déplacés entre France et Turquie, nous voyons se dessiner l’esprit d’une culture des acteurs professionnels de théâtre, à deux niveaux : interne et externe. L’on remarque ainsi, au niveau interne, une faille entre pensée et pratique, qui semblerait vouée, d’une certaine manière, à sa propre insolvabilité. Lorsqu’on envisage la discipline en ses aspects externes, l’on note que celle-ci semble prise dans un vertige entre phénomènes de singularisation et de globalisation. Et si tout cela n’était que la marque d’un fait culturel en train de se réinventer par ses hiatus, pour ne (re)devenir que la paraphrase de ce qu’il était déjà ? Le théâtre ne semblerait plus être alors pour ces acteurs qu’un art au fonctionnement aporétique, conduisant à l’anomie. Mais ce métier ainsi éprouvé, s’oppose à la somme des idéaux que ces artistes évoquent et qui semblerait faire sens vers un désir de réalisation quasi-anagogique : une voie poétique. Entrer dans cette voie supposerait, en premier lieu, un abandon des illusions présidant à leur approche factuelle de la discipline : la démarche raisonnée d’un tamisage, pour peut-être tenter de résoudre certains des aspects du défi posé par la complexité du théâtre en tant que fait culturel en permanente mutation.

Résumé / Abstract : By leading a field investigation between 2006 and 2013 with groups of actors who participated to an unique professional training called « Autonomy of the Actor » with Ayn Seyir Center, we tried to describe the theatrical fact in its complexity, as these actors are practicing and perceiving it, through the analytical filter of metadisciplinarity. By the look of these artists moved from their cultural area, between France and Turkey, we see a theater culture taking shape at two levels for these actors: internal and external. Thus, we notice at an internal level, a flaw between thought and practics, which seems to be consigned, in a certain way, to insolvency. And when we considerate the discipline in its external aspects, we notice that it is taken in a vertigo between super-individualization and globalization phenomenons. What if all of this was the mark of a cultural fact being reinvented by its hiatus, to only become again the paraphrase of what it was before? Then, theater would seem only be for these actors the illusion of an illusion : an art with an aporetic functionning, leading to lawlessness. But this art in this perception, is opposed to the sum of consensual ideals endlessly evoqued by these artists, who are all heading for a quasi-anagogic realization: a poetics path. To enter in this path presupposes at first abandoning their factual approach of theatre: a reasoned approach of a sifting, which may allow us to resolve certain aspects of the challenge of theatre’s complexity, considered as a cultural fact in crisis.