Synergie du triptyque : Knowledge Management, Intelligence Economique et Business Intelligence. Contribution à la réduction des riques liés aux décisions stratégiques dans les nouveaux environnements concurrentiels incertains : Cas des Entreprises Publiques Algériennes / Abdelkader Baaziz ; sous la direction de Luc Quoniam

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Gestion du risque

Intelligence économique

Quoniam, Luc (1956-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Messaïd, Amina Hasna (Président du jury de soutenance / praeses)

Bouzidi, Laïd (1954-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Reymond, David (1970-....) (Membre du jury / opponent)

Aix-Marseille Université (2012-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Ecole Doctorale Cognition, Langage et Education (Aix-en-Provence) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : Depuis 1988, l’Algérie a initié des réformes économiques profondes appuyées par un arsenal législatif et des accords internationaux. L’Etat Algérien a abandonné son rôle de protecteur sans maîtriser son rôle de régulateur. Le passage de l’économie planifiée basée sur le monopole de l’Etat à une économie de marché, est caractérisé par l’émergence du secteur privé et des changements radicaux sur le plan institutionnel en ce qui concerne l’Etat, et sur le plan organisationnel, stratégique et technologique concernant les EPA. Dans ce contexte incertain, ces EPA ne peuvent plus compter uniquement sur leurs capacités internes. Elles doivent s'ouvrir pour créer des partenariats avec leurs fournisseurs, les universités et même leurs concurrents. D’où nécessité de :- Mutation vers de nouvelles formes adaptées aux événements imprévus et résilientes pour faire face aux environnements incertains- Un Systèmes d’Information d’Intelligence Stratégique, capables d’orienter la décision en réduisant les risques dus aux incertitudes inhérents aux choix stratégiques- Rechercher les moyens de rendre réversibles les choix lorsque des événements inattendus surviennent.L'objectif de cette thèse est de montrer la complexité des environnements politique, juridique, social et économique où les EPA opèrent et pourquoi il est nécessaire de gérer les risques liés à cet environnement, à savoir : Inertie durant le processus de transformation organisationnelle, mauvaise compréhension des signaux captés et la mauvaise réaction du décideur face aux signaux et aux événements. Ici interviennent les concepts de KM, d’IE et de BI, à différents niveaux du management : du stratégique à l’opérationnel.

Résumé / Abstract : Since 1988, Algeria has initiated deeper economic reforms supported by significant legislation and international agreements. The algerian government has abandoned its protector role without providing a required regulatory role. The transition from a planned economy based on state monopole to a market economy based, is characterized by the emergence of local and foreign private sector implies radical changes both politically and institutionally (regarding Algerian State) on the organizational, strategic and technological plans for State-Owned Firms. In this uncertain environment, Algerian State-Owned Firm cannot rely only on their internal capabilities. They should, create partnerships, both with suppliers, subcontractors, universities and even competitors. There is a need for these firms to: - Transform their organization to a new form improved for unexpected events and enough resilience to adapt to uncertain environments- Build a Strategic Intelligence Information System able to facilitate decision-making and reduce risks inherent to the strategic choices- Find ways to reverse choice when unexpected events occur.The aim of this thesis is to show the complexity of the political, legal, social and economic environments where the Algerian State-Owned Firms operate. Also, we show why it's necessary to handle the following risks: inertia against the process of organizational transformation, wrong understanding of the received signals from the environment and poor reaction of the decision-maker to signals and events in the environment. Here, the concepts of KM, CI and BI operate at different levels of management: from strategic to operational.