Le concept de "personnage poétique" dans Les Fleurs du Mal et Le Spleen de Paris de Charles Baudelaire : Fonctions et significations / Walid Saket ; sous la direction de Pascale Auraix-Jonchière

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Baudelaire -- Charles -- 1821-1867 -- Critique et interprétation

Baudelaire -- Charles -- 1821-1867 -- Thèmes, motifs

Baudelaire, Charles (1821-1867) -- Les fleurs du mal

Baudelaire, Charles (1821-1867) -- Le spleen de Paris

Poésie française -- 19e siècle -- Histoire et critique

Auraix-Jonchière, Pascale (19..-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Peylet, Gérard (Président du jury de soutenance / praeses)

Trabelsi, Mustapha (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Antoine, Philippe (1958-....) (Membre du jury / opponent)

Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale des lettres, sciences humaines et sociales (Clermont-Ferrand) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre de recherches sur les littératures et la sociopoétique (Clermont-Ferrand) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Résumé / Abstract : Tenter de cerner le concept de ‘’personnage poétique’’ dans Les Fleurs du Mal et Le Spleen de Paris et essayer d’en déduire les fonctions et les significations, tels sont les objectifs du présent travail. Un processus de conceptualisation fait l’objet de notre première partie qui s’appuie sur les critiques existantes à ce sujet pour donner les statuts adéquats aux êtres peuplant ces deux œuvres. On s’est proposé de voir à travers des exemples précis le traitement que réserve l’œuvre baudelairienne à ce concept, notamment quand il s’agit de passer du poème en vers au poème en prose. Ainsi, des notions limitrophes ont émergé au fil de notre analyse, comme la notion de “figure allégorique” ou “mythique”. Parler de ‘’personnage poétique’’ est donc fort délicat surtout à l’aune de la variation générique qui impose des nuances contraignantes. Mais le fait est là : nous pensons légitime d’attribuer le statut de personnage à certains des sujets qui traversent Les Fleurs du Mal ou Le Spleen de Paris. En effet, ils sont définissables suivant les critères réservés généralement au personnage à savoir, le faire, le dire, la dimension psychologique. Néanmoins, ce statut n’est pas aussi évident quand on constate que dans ces deux œuvres le même sujet peut parfois conjointement relever du traitement de personnage et de figure. Ce travail étant réalisé, notre tâche était d’étudier les fonctions de ces ‘’personnages’’ et de ces ‘’figures’’ dans le cadre de l’esthétique générale de Baudelaire. Dès lors, on a pu voir un processus de dédoublement et de dialogisme se déclencher entre le poète et ses alter ego, qui incarnent ses revendications et ses convictions esthétiques avant-gardistes.

Résumé / Abstract : The objectives of the present work are attempting to define the concept of'' poetic character” in'' Les Fleurs du Mal” and” Le Spleen de Paris” as well as trying to deduce the functions and meanings implied in that concept. A process of conceptualization will be our first part .This part will rely on existing critics on this subject to finally give the appropriate statutes to creatures inhabiting these two works. We suggested to study through specific examples the way the works of Baudelaire treat this concept particularly when it comes to moving from free verse poem to prose poem. Thus, adjacent concepts have emerged in the course of our analysis such as the notion of mythical or allegorical figure. Talking about '' poetic character “is so delicate especially in this generic difference that imposes binding shades of meaning. But the fact is that we were able to grant the status of characters to many creatures whether in ‘Les Fleurs du Mal ‘or in ‘Spleen de Paris’. In fact, they can be defined according to the criteria usually reserved to character i.e., do, say, the psychological dimension… However, this status is not that evident when we notice that in these two works the same creature could sometimes jointly be treated as character and figure. Once this work was done, our task was to study the functions of these'' characters'' and '' figures'' in the context of the overall aesthetics of Baudelaire. Consequently, we could see a process of duplication and dialogism between the poet and his creatures. Tackled as his doubles; these creatures embody the poet’s claims and his avant-gardist aesthetic convictions.