La condition féminine et la relation hommes-femmes dans les villes chinoises d'aujourd'hui / Par Zuobing Du ; thèse dirigée par Mme Françoise Duroux

Date :

Editeur / Publisher : [Lieu de publication inconnu] : [éditeur inconnu] , 2010

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Femmes -- Droits -- Chine

Chinoises

Relations hommes-femmes -- Chine

Émancipation

Sexualité dans la culture populaire -- Chine

Duroux, Françoise (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Paris VIII (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences sociales (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : Cette étude, en partant de l' analyse de l'ordre traditionnel chinois des sexes et de la politique de non différentiation sexuelle qui a été appliquée entre 1949-1978, met l'accent sur les phénomènes culturels spécifiques (L’écriture du corps ; Culture vulgaire populaire; Le phénomène du célibat des femmes aujourd’hui) qui ont émergé dans la société chinoise dans les années 90, et l’influence de l'ordre traditionnel sur le mariage des femmes, ainsi que l'émergence de l'industrie du sexe à grande échelle. L'étude a cherché à montrer les contradictions et les conflits des femmes dans le contexte social sur le thème de la libération des femmes. A partir de 1949, la libération des femmes établie par texte de loi, est tombée dans d'autres problématiques pendent la période de mutation. D'une autre manière, la femme est à nouveau "observée". Après la mise en œuvre d’une politique d’ouverture et de réforme de la Chine, la réapparition d’une culture de masse est un des changements les plus visibles d’une ‘modernisation’ à la chinoise. On voit l’émergence d’une culture de masse féminisée où dominent les couleurs vives, le sexe et la sensualité. La féminisation commence par celle des femmes, elles-mêmes, après une trentaine d’années pendant lesquelles les spécificités féminines avaient été gommées. Cette féminisation devient également un symbole de « modernisation » et fait partie des valeurs propres aux femmes. On voit émerger un stéréotype de « la femme professionnelle », et la ‘beauté’ est devient un critère très important. La culture populaire, la production et la reproduction des images sur les femmes, ont pour résultat que les femmes perdent leur personnalité indépendante. Et par là même on peut voir naître les conflits internes entre « l'observateur » et « l'observée » de la « femme moderne ».

Résumé / Abstract : This study focuses on specific cultural phenomena (Writing the Body, popular vulgar culture, transition of modern single women) which have emerged in the Chinese society in the 90s, the influence on the traditional order of marriage of women and the emergence of the sex industry. It tries to show the contradictions and conflicts of women in the social context of women’s liberation. From 1949 the equalization of women was established by the law but since the 1980s a period of change is influencing the modern women presenting new challenges. After the implementation of a policy of openness and reform in China, the resurgence of a mass culture is one of the most visible changes of a "modernization" with Chinese characteristics. We see the emergence of a feminized mass culture dominated by sex and sensuality. The feminization begins with the women themselves, after thirty years during which the forced equality led to the loss femininity. This feminization is also a symbol of "modernization" and is part of the values of the women. A stereotype of the "professional woman" emerged, and "beauty" is becoming a very important criterion. Popular culture, production and reproduction of images of women resulted in women losing their independent personality. And thus we see internal conflicts arise between the "observer" and "observed" in the "modern woman".