L'adaptation cognitive et l’improvisation dans les environnements dynamiques : pour une intégration de l’expérience sensible dans les modèles de l’activité experte / Marthe Bourgy ; sous la direction de René Amalberti

Date :

Editeur / Publisher : [Lieu de publication inconnu] : [éditeur inconnu] , 2012

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Adaptation (psychologie)

Improvisation (esthétique)

Intuition

Pleine conscience

Aéronautique -- Facteurs humains

Résolution de problème

Amalberti, René (1952-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Paris VIII (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Cognition, langage, interaction (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : L’adaptation à l’imprévu est devenue un enjeu majeur de sécurité pour les systèmes complexes. La littérature reconnaît le rôle de l’improvisation dans cette forme d’adaptation. La thèse essaie de clarifier la nature de l’improvisation au niveau individuel. L’objectif appliqué est d’améliorer la prise de décision des experts en situation imprévue. La thèse montre les limites du statut accordé en psychologie cognitive à la représentation de la situation comme outil central de l’adaptation. En situation imprévue, une représentation pertinente est difficile à atteindre car le système cognitif ne peut pas s’orienter sur la base de schémas connus et ces ressources sont trop limitées pour traiter toute l’information. Le contrôle cognitif ne peut pas garantir à coup sûr cette pertinence car il se base lui aussi sur une représentation. Pour sortir de cette impasse, une extension du modèle cognitif de l’adaptation est proposée. Enracinée dans l’expérience sensible, l’intuition est une pensée en-deçà de la représentation, qui conserve la totalité et saisit les particularités des situations vécues. L’ancrage du système cognitif dans l’expérience sensible pourrait alors aider celui-ci à sélectionner les informations pertinentes en situation imprévue. Une étude sur simulateur dans le domaine de l’aviation de combat est présentée. Les variations dans la qualité des improvisations réalisées par des pilotes experts sont observées et mises en relation avec le niveau de disponibilité à l’expérience sensible de ceux-ci. D’autres facteurs plus classiques sont également analysés. Les résultats vont dans le sens d’un modèle de l’improvisation combinant représentation et expérience sensible.

Résumé / Abstract : Dealing with the unexpected is now a major concern in complex systems. The role of improvisation in this form of adaptation is recognized in the literature. This thesis tries to clarify the nature of improvisation at the individual level. The applied goal is to improve expert decision making in unforeseen situations.The thesis points a limit of the cognitive approach of adaptation. In this view, a relevant representation of the situation at stake is a prerequisite to adaptive decision making. But such appropriate representations are difficult to build in unforeseen situations because structuring schemas are lacking and attentional resources are too limited to process all the available information. Moreover, the cognitive control function cannot entirely solve the relevance problem because it is based on representations as well. To go out of this deadlock, it is proposed to extend the cognitive model of adaptation. Rooted in sensitive experience, intuition is situated below the level of representation. It can catch both the global and unique nature of experienced situations. Consequently, anchoring the cognitive system in sensitive experience could help this one to select relevant information in unforeseen situations. A study on simulator in the field of combat aviation is presented. Differences in the quality of expert pilots’ improvisations are observed and related to differences in their level of receptivity to sensitive experience. Classic factors, such as expertise level, are also analysed. Results confirm a model of improvisation that combines representation and sensitive experience.