De nouvelles articulations entre les politiques publiques et les pratiques sportives auto-organisées : l'exemple des sept communes de Yaoundé (Cameroun) / Frank Mickaël Mbida Nana ; sous la direction de Dominique Charrier

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Sports -- Politique publique

Autorégulation

Développement communautaire urbain

Mobilité sociale

Charrier, Dominique (1961-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Vieille Marchiset, Gilles (1967-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Honta, Marina (1972-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Kemo-Keimbou, David-Claude (Membre du jury / opponent)

Charitas, Pascal (1982-....) (Membre du jury / opponent)

Martel, Ludovic (1969-....) (Membre du jury / opponent)

Université Paris-Saclay (2015-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences du sport, de la motricité et du mouvement humain (Orsay, Essonne ; 2015-....) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Université Paris-Sud (1970-2019) (Autre partenaire associé à la thèse / thesis associated third party)

Complexité, innovation, activités motrices et sportives (Orsay, Essonne ; 2010-....) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : De nombreux travaux sociologiques ont analysé les processus de développement des pratiques auto-organisées. En France, ils ont notamment montré le rôle structurant des acteurs publics qui ont accompagné, en particulier par leurs politiques d’équipement et d’aménagement d’espaces sportifs, la naissance puis le développement de ces activités sportives peu institutionnalisées. L’analyse comparée des sept communes de Yaoundé (capitale du Cameroun) montre que cette articulation entre les politiques sportives et les pratiques auto-organisées pourrait se construire autrement dans les pays en voie de développement.Le cadre théorique, structuré autour des concepts « d’action publique » et « d’innovation sociale », a centré l’analyse sur deux hypothèses. La première envisage la faible influence des politiques publiques sur les espaces urbains dédiés à la pratique sportive de proximité. La deuxième renvoie à la capacité des pratiquants auto-organisés à inventer des modalités originales d’accès aux espaces sportifs.Au plan empirique, trois techniques de recueil de matériaux ont été combinées : l’analyse documentaire pour appréhender la place des espaces sportifs à Yaoundé, l’observation non participante (un « circuit urbain » a produit un recensement inédit des lieux de pratiques) et les entretiens semi-directifs pour analyser les mécanismes d’appropriation des espaces sportifs.L’analyse des matériaux empiriques montre que l’espace sportif de Yaoundé est davantage structuré par une articulation innovante, fondée sur des processus de négociation et/ou de location, entre des acteurs intermédiaires (propriétaires fonciers ou chefs de quartiers) et les pratiquants auto-organisés, plutôt que par des pouvoirs publics qui privilégient le sport de haut-niveau.

Résumé / Abstract : Numerous sociological works analyzed the processes of development of the auto-organized practices. In France, they showed in particular the role structuring public actors who accompanied, in particular by their policies of equipment and arrangement of sports spaces, the birth then the development of these little institutionalized sports activities. The analysis compared by seven municipalities of Yaoundé (capital of Cameroon) shows that this articulation between the sports politics and the auto-organized practices could build itself differently in developing countries.The theoretical frame, structured around the concepts “of public action” and “of social innovation ”, centered the analysis on two hypotheses. The first one envisages the low influence of publics politics on the urban spaces dedicated to the sports practice of closeness. The second sends back to the capacity of the followers auto-organized to invent original modalities of access to the sports spaces.In the empirical plan, three techniques of collection of materials were organized : the documentary analysis to dread the place of the sports spaces to Yaoundé, the not participating observation (a “urban circuit” produced an unpublished inventory to the places of practices) and the semi-directive conversations to analyze the mechanims of appropriation of the sports spaces.The analysis of the empirical materials shows that the sports space of Yaoundé is more structured by an innovative articulation, based on processes of negociation and/or rent, between intermediate actors (property owners or leaders of districts) and the auto-organized followers, rather than by public authorities which favor the sport of top-level.