Maltraitance, délinquance et troubles du développement cognitif : leurs liens avec des carences de la réflexion éthique et des interactions familiales et sociales / Isabelle Zafrany ; sous la direction de Jean-Marie Besse

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Jeunes délinquants -- Rééducation

Jeunes délinquants -- Psychologie

Besse, Jean-Marie (Directeur de thèse / thesis advisor)

Anaut, Marie (Président du jury de soutenance / praeses)

Guerrien, Alain (1963-....) (Membre du jury / opponent)

Lehalle, Henri (1947-....) (Membre du jury / opponent)

Berthet, Pascale (Membre du jury / opponent)

Université Lumière (Lyon) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Laboratoire Science, Santé, Individu. SIS (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Notre recherche porte sur le développement socio-cognitif, centré particulièrement sur le jugement moral, d’adolescents placés en foyers dans le cadre de mesures judiciaires. Les valeurs morales étudiées par le biais de la narration de dilemmes moraux, via la méthode clinico-critique piagétienne, ont été analysées en relation avec la qualité des interactions familiales et sociales des mineurs selon qu’ils aient été victimes ou non de maltraitances avant leur placement, et qu’ils sont auteurs ou non d’actes délictueux. Ces sujets appréhendés dans leur ensemble présentent un retard de développement du jugement moral en termes d’une hétéronomie morale dominante. Nos résultats ont été mis en lien avec l’activité cognitive structuro-fonctionnelle du sujet, leur anamnèse, les facteurs motivationnels et émotionnels, leur profil de personnalité, la consommation de neurotoxiques, le psychotraumatisme ainsi que les facteurs de résilience. Les sujets fortement carencés présentent un niveau moral très hétéronome, voire pour certains anomique, caractérisé par un mode de pensée figuratif et parfois des conduites asociales et violentes. L’âge du placement s’avère être un enjeu majeur dans la trajectoire développementale du sujet. Leur statut dans le groupe de pairs est davantage celui de « suiveur » et « exécutant ». Les sujets non carencés présentent, soit un profil socialisé et investi dans les apprentissages, soit un profil de leader délinquant, leurs compétences cognitives étant mises au service de leurs activités délictueuses. En conclusion, nous proposons des pistes de prise en charge psychologique, notamment en termes de remédiation cognitive et de suivi post-traumatique.

Résumé / Abstract : Our research examined the social and cognitive development of adolescents placed in institutions, more specifically on the subject’s aptitude of moral judgement. Their moral values were studied through the narration of moral dilemmas using Piaget’s clinical interview methods. The results were analysed in relation to the quality of the individual’s social and family interactions, in relation to whether or not they had been victims of abuse before their placement and whether or not they commit delinquent activities. Almost the entire group of subjects interviewed demonstrated a developmental delay in moral judgement in terms of dominant moral heteronomy. The results were examined in relation to the structural and functional cognitive activity of the subject. In addition their personal history, motivation, emotions, personality profile, neurotoxic substance consumption, psychological trauma, and resilience factors were taken into account. The underdeveloped subjects show a low level of moral heteronomy, for some it is even anomic, characterized by a figurative way of thinking and sometimes asocial and violent behaviour. The age of placement is a critical element in the subject’s developmental trajectory. Their place among their peers is that of a “follower” or “executer”. Normally developed subjects were both more social and implicated in their education or delinquent leaders. These individuals put their cognitive skills to use in their delinquent activities. In conclusion, we suggest psychological care, especially with cognitive remediation and post-traumatic care.