Mobilisations en souffrance : analyse comparative de la construction de deux problèmes de santé publique : (familles victimes du Distilbène et agriculteurs victimes des pesticides) / Coline Salaris ; sous la direction de Antoine Roger

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Victimes

Santé publique

Pesticides -- Politique publique

Classification Dewey : 320

Roger, Antoine (1974-.... ; politologue) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Smith, Andy (1963-.... ; politologue) (Président du jury de soutenance / praeses)

Traïni, Christophe (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Henry, Emmanuel (1969-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Dodier, Nicolas (1957-....) (Membre du jury / opponent)

Université de Bordeaux (2014-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sociétés, politique, santé publique (Bordeaux) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre Émile Durkheim - Science politique et sociologie comparatives (Pessac, Gironde) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Se présenter comme victime et se mobiliser en tant que telle dans l'espace public neva pas de soi, même pour les membres d'une association de victimes. Il s'agit d'unlong processus d'intériorisation et de reformulation identitaires consistant à donner dusens à une expérience de souffrance ; une pathologie ou un deuil. Pour les membresd'un collectif de victimes se mobilisant dans le cadre d'un problème de santé publique,il s'agit aussi d'un processus d'ordre collectif consistant à construire un groupesuffisamment cohérent pour imposer des griefs a priori personnels, comme problèmepublic de santé.C'est de ces multiples processus, à la fois individuels et collectifs, entre intimeet public que se propose d'analyser cette thèse. En nous appuyant sur une enquêtecomparative entre l'affaire du Distilbène et la mobilisation de travailleurs agricolesvictimes des pesticides - qui croise 77 entretiens semi-directifs et une quinzained'observations ethnographiques des temps qui articulent ces mobilisations -, nousnous sommes demandée comment des individus dispersés et blessés parviennentprogressivement et collectivement à s'imposer comme des acteurs d'action publique,et plus précisément des acteurs de la santé publique.

Résumé / Abstract : To self-identify as a victim and to get involved publicly as a victim is not selfevident,even for members of victims associations. It is a long process of identityreformulation which entails giving a meaning to a past hurtful experience as a traumaor a mourning. For members of victims groups getting mobilized in the context of publichealth scandals is also a collective process. It consists in going beyond a prioripersonal griefs and being able to build a sufficiently coherent group around publichealth problem.This thesis analyses the multiple individual and collective processes, betweenpersonal and public spheres. It is based on a comparative study between the scandalsof Diethylsbestrol and the social mobilization of agricultural workers victims ofpesticides contaminations. It gathers 77 semi-directive interviews and about 15ethnographic observations. In this study we have been trying to understand to whichextend scattered and hurt individuals progressively and collectively manage toestablish themselves as public players and more precisely in public health.