Les mesures de prévention du surendettement des particuliers : à la croisée des chemins des droits commun et spécial / Clémentine Loyer ; sous la direction de Catherine Marie

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Surendettement

Consommateurs -- Protection -- Droit

Crédit à la consommation -- Droit

Marie, Catherine (1953-.... ; juriste) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Grynbaum, Luc (1968-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Julien, Jérôme (1972-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Piette, Gaël (1975-.... ; juriste) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Arcelin-Lécuyer, Linda (1972-.... ; juriste) (Membre du jury / opponent)

Université de La Rochelle (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Droit et Science Politique Pierre Couvrat (Poitiers) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre d'études juridiques et politiques (La Rochelle) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : De création récente, la législation sur le surendettement a toujours eu pour ambition de prévenir et de traiter les situations de surendettement des particuliers. Présenté à son origine comme le droit « de ne pas payer ses dettes », le droit du surendettement a été intégré au Code de la consommation. Essentiellement envisagées comme la conséquence d’une consommation s’exerçant à crédit, les mesures préventives ont, de ce fait, été développées dans le cadre des règles de formation et d’exécution des contrats de crédit et de cautionnement. Face aux insuffisances de cette réglementation préventive, le droit commun des obligations est, à son tour, venu édicter des règles en vue de pallier les lacunes des mesures légales. Malgré les bénéfices apportés par la jurisprudence, l’efficacité de la prévention reste toutefois relative. En effet, tant la difficile conciliation des sources préventives que l’approche restrictive qui est envisagée du phénomène, mettent un frein à l’élaboration d’une prévention efficace. C’est au travers des règles de procédure de traitement du surendettement mais également, dans la redéfinition des notions d’endettement et de la personne vulnérable face au risque de surendettement, que les réponses à une prévention plus efficiente apparaissent.

Résumé / Abstract : Recently created the overindebtedness legislation has always aimed to prevent and cure individual indebtedness situations. To his origin as the “right not to pay its debts” the indebtedness law has been integrated into the French consumer Code. Essentially seen as a consequence of consumption exerted on credit, preventive measures have been developed in the framework of the rules of formation and execution of credit agreements and surety. Given the inadequacies of this preventive legislation, the common law of contract is, in turn, came to make rules for any shortcomings of legal action. Despite the benefits of the law, the effectiveness of prevention, however, is relative. Indeed, as the difficulty of reconciling preventive sources that the restrictive approach proposed of the phenomenon, have no benefit on the development of effective prevention. It is through procedural overindebtedness rules but also in redefining the concepts of debt and the vulnerable person to the risk of debt distress, that the answers to more efficient prevention appear.