Endre Rozsda : la pluralité du regard surréaliste / Alba Romano Pace ; sous la direction de Marina Vanci-Perahim et de Eva Di Stefano

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Rozsda -- Endre -- 1913-1999 -- Critique et interprétation

Breton -- André -- 1896-1966 -- Critique et interprétation

Biomorphisme (art)

Surréalisme -- Hongrie

Peinture -- Hongrie -- 20e siècle

Classification Dewey : 750

Vanci-Perahim, Marina (Directeur de thèse / thesis advisor)

Di Stefano, Eva (1950-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Tillier, Bertrand (1968-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Colvile, Georgiana Mary Morton (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Università degli studi (Palerme, Italie) (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Histoire de l'art (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Histoire culturelle et sociale de l'art (Paris) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Résumé / Abstract : « L'œil existe à l'état sauvage [...] mais qui dressera l'échelle de la vision ?». Cette question qui ouvre "Le Surréalisme et la peinture", nous fait comprendre combien il est complexe de définir un peintre surréaliste. Le titre de l'ouvrage est d'ailleurs symptomatique: il ne s'agit pas de la peinture surréaliste, mais plutôt du surréalisme et de la peinture. Breton assemble différents peintres dont la vision est proche de la poétique surréaliste, sans jamais préciser comment celle-ci se manifeste dans l'art. Quel est donc l'élément qui peut faire d'une peinture une œuvre surréaliste ? En focalisant l'attention sur le concept d' «automatisme absolu» énoncé en 1939, ce travail tient à préciser comment, grâce à des précurseurs comme Duchamp, Masson, Ernst, l'automatisme de Breton se tresse avec l'idée exprimée par Matta des "Morphologies psychologiques" résultant en une peinture d' "Inners worlds", qui mènera à l'expressionnisme abstrait américain. Endre Rozsda est parmi les peintres qui choisissent cette voie, Dans "Le Surréalisme et la peinture", son nom est associé à ceux de Dominguez, Matta, Paalen. L'artiste hongrois rejoint le mouvement en 1957. Son œuvre représente un trait d'union entre l'imaginaire enraciné dans son pays d'origine et le surréalisme. Focalisant l'attention sur le contexte historique, cette thèse veut montrer l'importance de l'œuvre de Rozsda, autant dans la culture hongroise que dans l'européenne. Elle étudie les rapports entre Breton et le groupe de l'Ecole européenne et, à travers une documentation inédite, elle analyse les raisons de l'absence d'un mouvement surréaliste officiel à Budapest, montrant comment la peinture d'après-guerre de Rozsda constitue un des rares exemples de surréalisme automatique en Hongrie.

Résumé / Abstract : «The eye exists in its privative state. [...] but who is to draw up the scale of vision ?» By the question which initiates "Surrealism and painting", Breton revealed how complex is to provide a definition of a surrealist painter. The book's title itself is symptomatic : Breton did not write about the surrealist painting but about surrealism and painting. He associated different painters who shared a vision close to the surrealist poetic. He never specified how this vision is expressed on art. What is the element that makes a work of art a surrealist work of art ? Focusing on the concept of "absolute automatism", introduced in the 1939, these doctoral studies wish to clarify how the Breton's theory of automatism and the Matta's theory of "Morphological psychologies" are intertwined and led to the surrealist painting of : "lnners worlds" which resulted into the American abstract expressionism. Endre Rozsda is a part of the artistes who had choice this way. On "Surrealism and painting" his name is associate with painters like : Dominguez, Matta, Paalen. The Hungarian artist joined the movernent in the 1957. His work bridged the deep-rooted imaginary world of Hungary and the surrealism. Focusing on the historical context, this thesis wishes to highlight the importance of the Rozsda's art in the Hungarian as well as in the European culture. In addition it investigates on a relationship between Breton and the artists of the European School and it is analyzed, by inedited documentations, the lack of an official surrealist movement in Budapest. Moreover, this work aim to prove how the Rozsda's painting after the Second War World represent a rare example of surrealist automatist Hungarian art.