Simplicité de George Sand dans ses romans socialistes et champêtres (1840-1853) / Yi Jiao Zheng ; sous la direction de Thanh-Vân Ton-That

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Sand -- George -- 1804-1876

Classification Dewey : 840.7

Ton-That, Thanh-Vân (1969-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Viard, Bruno (1947-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Smadja, Robert (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Université Paris-Est (2007-2015) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Ecole doctorale Cultures et Sociétés (Créteil ; 2010-2015) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Lettres, Idées, Savoirs (Créteil) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : « La simplicité » est un principe essentiel de l’esthétique de George Sand, ce goût permanent marque non seulement la vie réelle de l’écrivain, mais aussi ses œuvres, surtout la série de romans champêtres et socialistes (1840-1853), dont le décor principal est la campagne berrichonne. Nous allons étudier successivement, en trois grandes parties, la notion de simplicité chez George Sand et son sentiment de la nature, la simplicité en tant que constituant de la nature humaine et enfin la simplicité considérée comme le comble de l’art. Les personnages sandiens, paysans ou aristocrates, s’unissant dans une vie idyllique, sont souvent empreints de la même caractéristique se présentant sous diverses facettes : rejet de l’affectation, absence de duplicité et de prétention, refus des artifices, goût pour le naturel et la transparence, ou sublime, naïveté, ingénuité, sincérité, candeur, etc.. Sur le plan esthétique, la simplicité signifie le non composé, le non apprêté, l’originel, le primitif, l’élémentaire, le caractère d’un ensemble formant une entité harmonieuse pouvant être saisie par une intuition synthétique. Tout cela se voit dans la musique populaire et les objets d’art créés par des artistes naïfs. La simplicité sandienne se présente aussi dans d’autres domaines comme les mœurs rustiques, la société et la politique, mais cela restera notre travail post-thèse.

Résumé / Abstract : Simplicity is a fundamental principle of George Sand’s aesthetics.The taste for simplicity has also not only pervaded the writer’s life but her whole work, and notably the socialist and country novels (1840-1853) taking place in the Berry landscape.Our purpose is to analyse firstly, Sand’s concept of simplicity and the way she perceives nature, then simplicity as a component of humanity and finally simplicity revealing consummate artistry. Sand’s characters, either peasants or aristocrats sharing an idyllic life, often show this same psychological characteristic under different features: reject of affectedness, absence of duplicity, taste for naturalness and openness, longing for sublimity, innocence, ingenuousness, genuineness, naivety, etc.Aesthetically speaking, simplicity refers to all that is not composed, not prepared, and, positively, to that what is genuine, primitive, and elemental. Simplicity is also accomplished in any harmonious whole perceptible through synthetic intuition, like popular music pieces and naif works of art.Sand’s concept of simplicity also operates in other fields like rural customs and habits and society and politics, as we will show in our subsequent research.