Les déterminants de la dynamique de l'innovation : une analyse de la complémentarité entre les compétences technologiques et organisationnelles / Olfa Hajjem Zaier ; sous la direction de Pierre Garrouste et de Mohamed Ayadi

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Innovations technologiques

Économie du savoir

Gestion de projets

Changement organisationnel

Garrouste, Pierre (1954-2016) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Ayadi, Mohamed (Directeur de thèse / thesis advisor)

Mairesse, Jacques (Président du jury de soutenance / praeses)

M'Henni, Hatem (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Mohnen, Pierre (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Ben Youssef, Adel (Membre du jury / opponent)

Université de Nice (1965-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Institut supérieur de gestion (Tunis) (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Droit et sciences politiques, économiques et de gestion (Nice) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Groupe de recherche en droit, économie et gestion (Valbonne, Alpes-Maritimes) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Cette thèse analyse les déterminants et les implications de l’innovation tout en mettant en relief la complémentarité entre les compétences technologiques et organisationnelles et leur accumulation dans le temps. Notre étude économétrique est basée sur les données de trois vagues de CIS françaises (1998-2006). En premier lieu, nos résultats suggèrent que l’innovation est déterminée par les caractéristiques internes et externes de l'entreprise. En outre, les tests de complémentarité ont montré que pour pouvoir bénéficier pleinement de l'effet positif du partenariat et des efforts de R&D sur l'innovation, ceux-ci doivent être accompagnés par une architecture organisationnelle favorisant la création et le partage des connaissances. En deuxième lieu, nos résultats montrent que les innovations surtout en procédés, organisationnelles et en marketing ont des effets significatifs positifs sur la productivité des entreprises françaises. De plus, les innovations en produit et en procédé favorisent mieux la productivité si elles sont accompagnées par des innovations organisationnelles et en marketing et vice versa. En troisième lieu, nous avons souligné une forte persistance des inputs et des outputs d’innovation qui appelle des mesures d’incitation spécifiques aux entreprises non innovantes. Nos résultats suggèrent aussi que pour accélérer la mise en place de leurs innovations, les entreprises sont appelées à intérioriser leurs activités de R&D plutôt que de les externaliser. Enfin, il est avéré que les projets innovants nécessitent du temps pour générer des gains de productivité. Ce décalage de rendement doit être pris en compte lors de l’instauration des plans de financement.

Résumé / Abstract : This thesis analyzes the determinants and the implications of innovation while highlighting the complementarity between technological and organizational competencies and their accumulation in time. Our econometric study is based on the data of three waves of French CIS (1998-2006). Firstly, our results suggest that the innovation is determined by the company’s internal and external characteristics. Moreover, the complementarity tests showed that in order to profit fully from the positive effect of the partnership and the R & D efforts on innovation, those must be accompanied by an organizational architecture supporting the knowledge creation and distribution. Secondly, our results show that especially process, organizational and marketing innovations have positive significant effects on the French companies’ productivity. Besides, product and process innovations promote more productivity if they are accompanied by organizational and marketing innovations and vice versa. Thirdly, we underlined a strong persistence of the innovation’s inputs and outputs which calls specific incentives to the no innovating companies. Our results suggest also that to accelerate the installation of their innovations, the firms are invited to interiorize their R & D activities rather than to outsource them. Finally, we proved that the innovating projects require time to generate productivity gains. This shift of output must be taken into account while preparing the financing plans.