Le problème de la politique et de la religion chez William James et Théodore Flournoy / Newman Lao ; sous la direction de Jean-François Braunstein

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

James -- William -- 1842-1910 -- Critique et interprétation

Flournoy -- Théodore -- 1854-1920 -- psychologue -- Critique et interprétation

Psychologie religieuse

Psychologie expérimentale

Épistémologie

Pragmatisme (philosophie)

Psychologie et philosophie -- Études comparatives

Classification Dewey : 100

Braunstein, Jean-François (1953-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Chauviré, Christiane (1945-....) (Président du jury de soutenance / praeses)

Carroy, Jacqueline (Membre du jury / opponent)

Barras, Vincent (1956-....) (Membre du jury / opponent)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Philosophie (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne (Paris) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Résumé / Abstract : Dans cette étude, les psychologies et les philosophies de William James et de Théodore Flournoy sont comparées et analysées à travers leur conception respective de la politique et de la religion. En effet, la question de la politique et de la religion est tôt apparue en comparant leurs psychologies et leurs philosophies, car, s'il nous a été permis de comparer leurs pensées, c'est que ces deux professeurs d'université, qui étaient d'abord des amis, ont noué à travers leur rencontre, en 1889, une volonté commune de concilier la science et la religion. Dès lors, il fallait pour nous partir de leur conception respective de la religion à laquelle ils appliquèrent l'approche psychologique pour identifier à travers les résultats qu'ils délivrèrent en 1901-1902 des différences théoriques permettant de comprendre leurs points de vue philosophiques opposés. C'est en effet à partir de leurs théories psychologiques sur la religion que l'on aperçoit deux orientations qui laissent supposer des prises de position politique contradictoires. La question de la politique est d'autant plus pertinente que William James ne souhaitait pas que la philosophie demeure sur un plan théorique, puisque la vocation de la philosophie était selon lui de se vérifier, alors que Flournoy conçut la philosophie sur un plan idéal, qu'il assimila à une surface plane sans obstacles, et qui, tout en ayant la liberté de l'imagination, fait se jouer des séries hétérogènes d'éléments hétérogènes (télépathie et télékinésie). C'est là que sa conception de l'imagination créatrice signale toute l'originalité qu'il nous fallait explorer pour saisir la dimension éminemment subversive de sa pensée.

Résumé / Abstract : Ln this dissertation, the psychologies and philosophies of William James and Théodore Flournoy have been compared and analyzed through their respective conception of poli tics and religion. Indeed, by comparing their ideas, the question of politics and religion proved to be important as these two academies, who were first of all friends, had developed their thoughts ever since their first meeting in 1889 from a common ambition to reconcile science and religion. Accordingly, this investigation had to begin with their different conceptions of religion. To this domain they applied a psychological perspective to identify, from the basis of results achieved in 1901-1902, sorne theoretical differences that enlighten two opposed philosophical viewpoints. ln fact, it's from their psychological theories on religion that one can perceive two orientations, which exposes contradictory political stances. The question of politics is particularly relevant since William James didn't want philosophy to remain on a theoretical level, given that the vocation of philosophy according to him was verification, whereas Flournoy had â rather idealistic view on philosophy, which he considered as an area without obstacles where the freedom of imagination provided for the interplay of heterogeneous and experimental elements (telepathy and telekinesis). ln this regard, Flournoy's conception of creative imagination points out the originality needed to understand the subversive dimension of his thought.