Action publique et valorisation de la culture / Salah Guindo ; sous la direction de Christophe Euzet

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Politique culturelle -- Mali

Patrimoine culturel -- Mali

Classification Dewey : 353.7

Euzet, Christophe (Directeur de thèse / thesis advisor)

Magnon, Xavier (1976-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Richard, Pascal (1967-.... ; juriste en droit public) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Juhel, Christophe (1971-.... ; juriste) (Membre du jury / opponent)

Université de Perpignan (1979-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École Doctorale INTER-MED (Perpignan) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre de Recherche sur les Sociétés et Environnements en Méditerranées (Perpignan) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Centre Francophone de Droit Comparé et de Droit Musulman (Perpignan) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Résumé / Abstract : L’Etat africain n’a, depuis les indépendances, jamais manqué de qualificatifs. Tantôt qualifié de « mou », tantôt de « dictatorial », d’état « ventre » ou encore d’Etat « acculturé » ou « déculturé ». Face aux échecs de l’action publique en Afrique, au développement d’une « culture d’apathie » chez les populations, comment mettre en lien cette action publique et les enjeux de la valorisation de la culture ? De quels instruments axiologiques et juridiques disposons-nous aujourd’hui pour réconcilier les politiques publiques en Afrique avec leurs bénéficiaires et ce faisant, donner à ces derniers les « capabilités » leur permettant de choisir et de construire leurs voies propres ? Tels sont les principaux questionnements de cette thèse qui rassemble les outils internationaux à la lumière du cadre malien. La thèse utilise une approche interdisciplinaire des droits fondamentaux et place la valorisation de la culture comme une exigence pour l’Etat. Elle propose une approche transversale de la culture dans la conception et la mise en oeuvre de l’action publique afin de construire de « vraies » démocraties.

Résumé / Abstract : The African State, since the independences hasn’t ever been short of qualifiers. Sometimes it has been qualified of « soft », sometimes of « dictatorial » of state « stomach », of State « acculturéd » or « déculturized ». Facing the failures of the public action in Africa, the development of an « apathy culture » in the populations, how can we tie in this public action to the differents issues (polical, economic and social) of culture valorization ? Which axiological and legal tools do we have at our disposal today to help reconcile the public policies in Africa with their beneficiaries, there by give them the "capabilités" allowing them to choose and to construct their own ways ? Such are the main questionnements of this thesis that gathers the international tools for the purpose of the Malian case’s study. The thesis uses an interdisciplinary approach of the fundamental rights and set culture valorization as a state’s requirement . It proposes a transversal integration of culture in the conception and the implementation of public policy to construct an « true » democracies.