Contribution à la modélisation du béton sous sollicitation de dynamique rapide. : La prise en compte de l'effet de vitesse par la viscoplasticité = = Contribution to concrete modeling under fast dynamic solicitation : Taking into account the speed effect by viscoplasticity / par Jean-Francois Georgin ; sous la direction de Jean-Marie Reynouardzeng

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [S.n.] , 1998

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Construction -- Matériaux

Béton -- Essais

Contraintes (mécanique)

Reynouard, Jean-Marie (Directeur de thèse / thesis advisor)

Institut national des sciences appliquées de Lyon (Lyon ; 1957-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

URGC-LBS - Bétons et Structures (Lyon, INSA ; 1987-1995) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Ecole Doctorale Mecanique, Energetique, Genie Civil, Acoustique (MEGA) (Villeurbanne) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : Cette étude concerne la modélisation du béton sous sollicitation de dynamique rapide. Il s'agit de prendre en compte un phénomène important observé dans les essais expérimentaux : l' effet de vitesse. La résistance apparente d'une éprouvette augmente lorsque la vitesse de sollicitation croît. Cette sensibilité à la vitesse de déformation est alors modélisée par une approche viscoplastique. Une viscosité de type Duvaut-Lions est introduite dans un modèle plastique. La description de la compression et la traction repose sur la construction d'un critère composé de deux surfaces ; un Rankine pour la traction et un Drucker-Prager pour la compression. Par ailleurs, le comportement du matériau béton étant supposé décrire un régime adoucissant en phase de rupture, une étude est nécessaire afin de vérifier que le problème est bien posé. La viscoplasticité joue le rôle de limiteur de localisation. Ainsi, on vérifie que les équations qui régissent 1' équilibre préservent leur caractère hyperbolique à 1 'amorce de régime adoucissant. Les bases d'un modèle de viscoplasticité étant posées, une validation du comportement statique est réalisée sur plusieurs simulations de structures. Enfin, une analyse numérique de 1 'effet de vitesse par le biais de l'essai de compression à la technique des barres de Hopkinson fait l'objet d'une discussion. Et la simulation de plusieurs structures soumises à sollicitation de dynamique rapide permet de mettre en exergue les limites du modèle. En fonction des points finis et des points faibles observés, une orientation sur les développements à venir est proposée.