La posesión predicativa en lenguas yutoaztecas / Fany Muchembled ; sous la direction de Claudine Chamoreau et de Albert Álvarez González

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : espagnol; castillan / Spanish; Castilian

Langues uto-aztèques -- Possessifs (linguistique)

Langues uto-aztèques -- Morphosyntaxe

Langues uto-aztèques -- Grammaticalisation

Langues uto-aztèques -- Comparaison (linguistique)

Changement linguistique

Typologie (linguistique)

Langues indiennes d'Amérique

Langues uto-aztèques -- Sujet et prédicat (linguistique)

Chamoreau, Claudine (Directeur de thèse / thesis advisor)

Álvarez González, Albert (Directeur de thèse / thesis advisor)

Costaouec, Denis (Membre du jury / opponent)

Estrada Ferná́ndez, Zarina (Membre du jury / opponent)

Falcón Martínez, Constantino (Membre du jury / opponent)

Institut national des langues et civilisations orientales (Paris) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Universidad de Sonora. División de Humanidades y Bellas Artes (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : La notion de possession est un thème qui contient des implications à la fois linguistiques, cognitives et culturelles. Il existe une certaine diversité de notions et de formes possessives, tant au niveau translinguistique que intralinguistique. Cette thèse a pour objectif de comparer les ressources de possession prédicative (verbale et non verbale) dans les langues uto-aztèques, une des familles linguistiques les plus importantes du continent américain et du Mexique. Cette comparaison est dirigée par un point de vue typologique, cognitif et diachronique, c'est-à-dire par la linguistique cognitive et la théorie de la grammaticalisation. En effet, elle prétend décrire, dans un premier temps, les différentes constructions de possession prédicative des langues yuto-aztèques, ainsi que leurs utilisations et restrictions sémantiques, dans un but typologique. Dans un deuxième temps, ce travail a pour objectif de déterminer les modèles cognitifs sous-jacents aux constructions de possession prédicative dans ces différentes langues, modèles qui sont à l'origine formelle et conceptuelle de ces constructions. Pour cela, nous nous basons principalement sur le travail de Heine (1997), qui détermine six schémas conceptuels susceptibles de dériver le signifié et les formes actuelles de la possession prédicative. Ces schémas peuvent être retrouvés grâce à un travail comparatif de recherche sur les états antérieurs des langues et sur les reconstructions de la proto-langue. Il s'agit donc de décrire et comparer les différents schémas disponibles dans les langues uto-aztèques, avec une perspective typologique, à partir de données collectées dans les grammaires et dictionnaires contemporains et coloniaux, ainsi que dans les œuvres traitant de reconstructions internes des proto-langues.

Résumé / Abstract : The concept of possession is a subject that shows linguistic, cognitive and cultural implications. There is a certain variety of possessive notions and possessive structures, translinguistically and intralinguistically speaking. This dissertation aims at comparing the predicative (both verbal and non verbal) possession ressources of uto-aztecan languages, one of the most important linguistic stock on the American continent and in Mexico particularly. This comparison is supported by a typological, cognitive and diachronic perspective, thanks to cognitive linguistics and grammaticalization theory. This investigation, indeed, intends to describe, at first, the several structures of predicative possession in uto-aztecan languages, as well as their semantic use, with a typological goal. Secondly, we intend to describe the cognitive models that originate formally and conceptually these constructions. For that purpose, we make use the work by Heine (1997), who presents six conceptual Schemas that can possibly originate the actual forms and meanings of predicative possession. These schemas can be postulated thanks to a comparative work of research upon anterior states of languages and proto-languages reconstruction. We then aim at describing and comparing the different schemas found in uto-aztecan languages, within a typological perspective, from our corpus of data extracted from contemporary as well as colonial grammars and dictionaries, as well as from works about proto-languages reconstructions.