Imagerie in vivo de la réponse immune locale à la vaccination par voie intradermique à l'aide d'un ADN plasmidique associée à l'électroporation chez le macaque cynomolgus / Biliana Todorova ; sous la direction de Roger Le Grand et de Catherine Chapon

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Vaccins à l'ADN

VIH (virus) -- Vaccination

Électroporation

Peau

Le Grand, Roger (1962-...) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Chapon, Catherine (1975-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Pallardy, Marc (Président du jury de soutenance / praeses)

Golzio, Muriel (19..-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Verrier, Bernard (1957-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Ducongé, Frédéric (1973-....) (Membre du jury / opponent)

Spetz, Anna-Lena (Membre du jury / opponent)

Ustav, Mart (Membre du jury / opponent)

Université Paris-Sud (1970-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Ecole doctorale Innovation Thérapeutique : du Fondamental à l'Appliqué (Châtenay-Malabry, Haut-de-Seine ; 2000-2015) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Service d’immuno-virologie (Palaiseau, Essonne ; 2002-2014) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : L’électroporation (EP) in vivo est utilisée comme stratégie d’amélioration de la réponse immune induite par les vaccins ADN. Cependant son effet sur les acteurs du système immunitaire inné reste méconnu. Dans l’objectif de mettre en évidence le comportement cellulaire sur le site de la vaccination, nous avons développé des approches d’imagerie par fluorescence in vivo chez le macaque. Nos résultats montrent que l’EP locale, augmente non seulement la quantité et la distribution de l’antigène vaccinal, mais induit également la mobilisation et la migration des cellules de Langerhans. De plus, l’EP cause un recrutement de leucocytes dans la peau et le tissu sous-cutané et favorise la production de cytokines pro-inflammatoires dans la peau. Ces évènements précoces, qui résultent de l’utilisation de l’EP en tant que système de délivrance des vaccins ADN, mettent en évidence le potentiel de l’EP en tant qu’adjuvant vaccinal.

Résumé / Abstract : In vivo electroporation (EP) is used as a strategy to improve the immune response induced by DNA vaccines. However, its local effect on the innate immune cells has not been fully described. We developed in vivo fluorescence imaging approaches to highlight the cell behavior in the site of vaccination in macaques. Our results show that the local EP not only increases the amount and the distribution of the vaccine antigen, but also induces the mobilization and migration of Langerhans cells. Furthermore, EP causes the recruitment of leukocytes into the skin and subcutaneous tissue and promotes the production of pro-inflammatory cytokines. These early events that result from the use of the EP as a delivery system for DNA vaccines, highlight its potential as a vaccine adjuvant.