Villes et encadrement de l'urbanisme en Afrique de l'Ouest francophone : approche juridique d'une lecture des villes d'Abidjan et de Lomé / Martinien Venceslas Diahou ; sous la direction d'Alphonse Yapi-Diahou et N'Da N'Guessan Kouadio

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2014

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Urbanisme -- Côte d'Ivoire -- Abidjan (Côte d'Ivoire)

Urbanisme -- Togo -- Lomé (Togo)

Droit de l'urbanisme -- Côte d'Ivoire -- Abidjan (Côte d'Ivoire)

Droit de l'urbanisme -- Togo -- Lomé (Togo)

Yapi-Diahou, Alphonse (Directeur de thèse / thesis advisor)

Kouadio, N'Da N'Guessan (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Paris VIII (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École africaine des métiers de l'architecture et de l'urbanisme (Lomé) (Organisme de cotutelle / degree co-grantor)

École doctorale Sciences sociales (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : Les villes, parce qu’elles constituent des cadres de vie de l’existence humaine et des lieux qui animent les dynamiques économiques de leurs pays, ont besoin d’être juridiquement encadrées dans l’occupation et l’utilisation de leurs espaces. Une maîtrise foncière bien assurée, un bon agencement des constructions, l’existence des équipements d’infrastructures et de superstructures sont autant d’éléments qui permettent de procurer une vie urbaine agréable mais aussi de garantir une attraction des villes à travers l’image qu’elles renvoient. Or de plus en plus, les villes africaines en général et celles d’Abidjan et de Lomé en particulier connaissent de nombreux problèmes urbains surtout d’ordre urbanistique qui mettent à mal leur développement urbain: conflits fonciers, insuffisance de logements de même que de terrains à bâtir et d’espaces pour pouvoir accueillir les activités humaines notamment économiques, dégradation des services urbains de base, développement de pratiques d’aménagement en marge des canaux officiels. Ces problèmes consécutifs certes à une évolution urbaine sans cesse croissante sont aussi liés à un dépérissement des réglementations d’urbanisme mises en place par les pouvoirs publics pour leur encadrement. Celles-ci restent inadaptées à leurs contextes, très complexes, inaccessibles et par-dessus tout, sont inappliquées. La recherche de solutions législatives et réglementaires, susceptibles d’améliorer le droit des sols et d’atténuer les illégalités et pratiques urbaines dans le domaine de l’urbanisme voire contribuer à y mettre un terme, est ce à quoi répond cette étude consacrée à l’encadrement de l’urbanisme dans les villes africaines à travers les cas d’Abidjan et de Lomé.

Résumé / Abstract : The cities because they constitute living environments of the human existence and the places which animate the economic dynamics of their countries, need to be legally framed in the occupation and the use of their spaces. A well ensured land control, a good fitting of constructions, the existence of the equipment in infrastructures and superstructures are as many elements which make it possible to get a pleasant life urban but also to guarantee an urban attraction through the image that these cities return. However more and more, the African cities in general and those of Abidjan and Lomé in particular especially know many urban problems of an urban nature which put at evil their urban development: land conflicts, insufficiency of residences just as of building plots and spaces to be able to accommodate in particular economic human activities, degradation of the basic urban services, development of practices of installation in margin of the official laws. These consecutive problems certainly with an unceasingly increasing urban evolution are also related to a deterioration of the regulations of town planning installation by the public authorities for their framing. Those remain unsuited to their contexts, very complex, inaccessible and over all, are unapplied. The research solution legislative and lawful, likely to improve the right of the grounds and to attenuate the urban illegalities and practices in the field of town planning to even contribute to put an end at it, is it what this study devoted to the rules answers which frame town planning in the African cities through the cases of Abidjan and Lomé.