Analyse textométrique des corpus parallèles francais-coréens / Joon-Hyung Cho ; sous la direction de André Salem

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Corpus linguistique

Discours (linguistique)

Français (langue) -- Traduction en coréen

Coréen (langue) -- Traduction en français

Salem, André (Directeur de thèse / thesis advisor)

Bernard, Michel (1957-.... ; professeur de littérature) (Président du jury de soutenance / praeses)

Tamba, Irène (Membre du jury / opponent)

Valette, Mathieu (19..-....) (Membre du jury / opponent)

Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Langage et langues (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Systèmes linguistiques, énonciation et discours (Paris) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Les équivalences traductionnelles extraites à partir d’un corpus parallèle deviendraient une ressource précieuse permettant d’étudier différents contextes traductionnels envisagés entre les deux langues distinctes. L’utilisation des textes traductionnels constitue aujourd’hui un thème essentiel en traductologie et en études contrastives des langues. Les méthodes textométriques opèrent une série de calculs statistiques portant sur les unités textuelles dans un corpus parallèle segmenté en occurrences. Elles fournissent les indices quantitatifs permettant de mettre en évidence le lien traductionnel de ces unités. En examinant des formes bilingues issues des corpus parallèles français-coréens, nous avons vérifié l’utilité de cette méthodologie appliquée aux textes traductionnels en français-coréen. Elles ont effectivement donné un résultat positif, d’une part, et un résultat négatif, d’autre part, tout au long de nos travaux. Pourtant, grâce à ces méthodes, nous avons pu étudier divers liens traductionnels entre unités textuelles du français et du coréen. La plupart de méthodes automatisées consacrées au corpus parallèle en langues hétérogènes n’ont pas produit de résultat acceptable. À ce titre, la textométrie, qui vise à l’observation quantitative des éléments lexicaux d’un corpus, serait très intéressante lorsqu’il s’agit notamment d’un corpus parallèle en langues sans parenté.

Résumé / Abstract : The translational equivalences extracted from a parallel corpus become a valuable resource enable to study the various translational contexts between the two distinct languages. The use of translational texts is now a principal subject in the translation studies and the contrastive studies of languages. The textometry operate a set of statistical calculations on the textual units in a parallel corpus divided into the tokens. They provide the quantitative evidence that verify the translational relation of the linguistic units. In exploring bilingual words in the French-Korean parallel corpora, we verified the usefulness of this methodology applied to the French-Korean translational texts. They produced actually a positive result, on the one hand, and a negative result, on the other hand, throughout our work. Yet, these methods made also observe the various translational relations of textual units between French and Korean. The most automated methods devoted to the parallel corpora of heterogeneous language pairs have not produced the approvable result. For the reason, the textometry, which aims to observe the lexical elements of a corpus from a statistical point of view, would be very practical method when we deal with a parallel corpus that consists of different language pairs.