Le milieu ouvert. Construction d'un modèle social de la justice des mineurs en France (1890-1970) / Jean-Pierre Jurmand ; sous la direction de M. Jacques-Guy Petit

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2012

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Justice pour mineurs -- Administration -- France -- 20e siècle

Éducation surveillée -- France -- 20e siècle

Substituts à l'emprisonnement -- France -- 20e siècle

Petit, Jacques-Guy (1938-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université d'Angers (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : L'histoire de la jusrice des mineurs se confond souvent avec l'histoire des institutions et des établissements où ces mineurs sont détenus, placés et/ou enfermés, à la suite d'un jugement, mais elle est loin de s'y réduire car une grande partie de son activité se fait à la fois en amont du jugement et en direction du lieu où les mineurs vivent habituellement. Préparatoire, exploratoire et probatoire, la justice des mineurs pose tout à la fois des questions de procédure, de connaissances et de traitement. De la procédure, il est question dès la fin du XIXe siècle avec la nécessité d'une information et l'instauration d'une enquête sur le mineur et son milieu. De connaissances il est aussi question quand on envisage de rechercher une solution adaptée à la personnalité du mineur qu'il faut bien étudier. Une multitude de savoirs et de discours, sociaux, médicaux et psychologiques vont proliférer à son sujet, au gré de d'esprit de rationalité des sciences humaines et sociales, tout au long du XXe siècle, sous le nom d'observation du mineur. Enfin, il est question de probation, quand le mineur doit faire la preuve de sa bonne volonté à participer à son propre "relèvement". Cette mise à l'épreuve sera symbolisée par la mesure de liberté surveillée, instituée en 1912, qui s'exerce d'abord sous forme de surveillance puis s'organise en véritable mesure d'assistance après la Seconde Guerre mondiale. Tous ces éléments contribuent à la construction du milieu ouvert, qui, bien que présent dès qu'il s'est agi "d'éducation" dans le traitement des mineurs de justice au milieu du XIXe siècle ne prend valeur de mode de prise en charge des mineurs de référence que dans les années 1960