La nomination des couleurs, des bruits et des odeurs par les élèves d'une classe de CE1. Etude des ressources mobilisées en situation d'action et en situation métadiscursive / Thierry Pagnier ; sous la direction de Sonia Branca-Rosoff

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Perception -- Couleur

Perception -- Bruit

Perception -- Odeur

Sociolinguistique

Linguistique cognitive

Français (langue) -- Étude et enseignement (primaire)

Français (langue) -- Vocabulaire

Français (langue) -- Syntaxe

Français (langue) -- Langue parlée

Branca-Rosoff, Sonia (Directeur de thèse / thesis advisor)

Dubois, Danièle (Président du jury de soutenance / praeses)

Cappeau, Paul (Membre du jury / opponent)

Nonnon, Elizabeth (Membre du jury / opponent)

Savatovsky, Dan (Membre du jury / opponent)

Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Langage et langues (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Systèmes linguistiques, énonciation et discours (Paris) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : L’objectif principal de cette thèse est de produire un inventaire des ressources langagières que des élèves de cours élémentaire mobilisent pour parler des couleurs, des bruits et des odeurs dans un oral qui se rapproche de l’oral conversationnel et dans des situations de type scolaire. Nous retraçons d’abord les débats qui ont eu lieu à propos des sensations entre les universalistes et les tenants d’une prise en compte des situations hétérogènes, ce qui justifie notre choix de ce domaine. Puis nous dégageons les enjeux sociaux de l’opposition entre langue scolaire et français ordinaire, ce qui nous a conduit à construire deux situations d’enquête. Nous avons procédé à 10h d’enregistrements réalisés en triades en présence des référents [échantillons d’odeurs, de couleurs et de bruits]. Le cadre était relativement informel, et les tâches n’impliquaient pas que le langage soit l’objet d’une attention particulière. Nous avons complété le premier corpus en procédant à des exercices de type scolaire en face à face avec l’enquêteur. Dans les deux cas, le protocole de recueil a permis d’aboutir à des séries relativement homogènes permettant des comparaisons entre les performances des élèves. Globalement, nos analyses permettent d’apprécier l’écart entre la petite quantité de mots actualisés dans des structures syntaxiques répétitives et les ressources de la langue « seconde » de l’école ; elles montrent aussi une série de décalages intéressants avec les axes de nominations privilégiés par les adultes. Enfin, nous avons souligné l’intérêt didactique qu’il y aurait à travailler sur la phraséologie comme interface entre langue, discours et culture.

Résumé / Abstract : The aim of this thesis is to identify the linguistic strategies used by the primary school pupils to talk about colors, sounds and smells through oral conversations and in “school-situations”. We adopt a context-dependent point of view, capable of handling heterogeneous situations, cultural determination and dynamic discourses. This approach emphasizes the social stakes of the opposition between ordinary French language and “school-language”. Two surveys have been taken and lead on two corpora. The first corpus consists of ten hours recordings of rather informal interactions, which do not posit language as a focus-on subject. Pupils were performing tasks based on samples of colors, smells and sounds. We added this first corpus with scholar exercises face to face the investigator. This second corpus consists of classroom tasks aiming at highlighting the difficulties that pupils may encounter in naming these sensations. We have obtained relatively homogeneous series allowing contrast the discourse performance of pupils. Globally, the study points out a gap between the small number of words used by pupils in repeated syntactic structures and the richness of lexical resources of “school-language”; it also shows a series of differences between the denominative strategies used by children and those preferred by adults. Finally, we stressed the didactic interest to study phraseology as an interface between language, discourse and culture.