Dynamiques des interactions espèces - espace : mise en relation des pratiques de déplacement des populations d'herbivores et de l'évolution de l'occupation du sol dans le parc de Hwange (Zimbabwe). / Élodie Buard ; sous la direction de Léna Sanders

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Hwange national park -- Zimbabwe

Herbivores -- Comptages -- Zimbabwe -- Hwange (Zimbabwe)

Herbivores -- Comportement animal -- Zimbabwe -- Hwange (Zimbabwe)

Herbivores -- Distribution géographique -- Zimbabwe -- Hwange (Zimbabwe)

Classification Dewey : 910

Sanders, Lena (1955-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Foltête, Jean-Christophe (Président du jury de soutenance / praeses)

Devogele, Thomas (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Thévenin, Thomas (1973-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Ruas, Anne (Membre du jury / opponent)

Sheeren, David (1977-....) (Membre du jury / opponent)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale de Géographie de Paris. Espace, sociétés, aménagement (Paris) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Géographie-cités (Paris) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Géographie-cités (Paris) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Les parcs nationaux ont pour mission de protéger les ressources naturelles, la faune et la flore. Cependant certaines de ces ressources diminuent, notamment en raison des populations animales qui fréquentent certains lieux de manière récurrente. Dans ce contexte, l'objectif de cette thèse est de mettre en place une démarche pour identifier les interactions entre les pratiques de déplacement des populations d'herbivores et l'occupation du sol. Nous avons appliqué cette démarche aux éléphants, zèbres et buffles du parc national de Hwange (Zimbabwe). La démarche proposée combine des notions écologiques, géographiques et géomatiques. Dans un premier temps, nous identifions des lieux de pratiques spatiales récurrentes des populations animales, appelés lieux de fréquentation (lieux de passages. lieux de séjours), à partir de diverses sources de données: comptages d'animaux et suivis GPS. La méthode repose sur une application des concepts de la Time Geography pour construire des trajectoires de groupes d'animaux. Cette construction permet d'estimer la pression potentielle exercée par les animaux sur l'occupation du sol. Dans un second temps, les lieux de changements significatifs de l'occupation du sol sont repérés à partir de données de télédétection. Enfin, les lieux de fréquentation et les lieux de changements de l'occupation du sol sont mis en relation. Les résultats révèlent une grande complémentarité des sources de données et mettent en évidence des liens variés entre les populations animales et l'occupation du sol, selon les espèces, les périodes de temps et les zones étudiées.

Résumé / Abstract : National parks aim at protecting natural resources, including fauna and flora. However, some of these resources are depleting, particularly due to animal populations that converge regularly in certain places. In that context, the objective of this thesis is to propose an approach to identify interactions between movement practices of herbivore populations and land cover. We apply this approach to elephants, zebras and buffaloes of the Hwange National Park (Zimbabwe). The proposed approach combines notions from ecology, geography and geomatics. First, we identify places where spatial practices of populations are recurrent. These places are called places of convergence composed of high-density paths and stops. Diverse data sources are analyzed: animal counts and GPS tracks. The last is used to construct trajectories of animals based on concepts from Time Geography. This construction enables us to estimate the potential pressure applied by animals on land cover. Second, places where land cover has changed are extracted from remote sensing data. Last, we study the links between places of converge of populations and places of land cover changes. The results point out that data sources are complementary. They underline different types of links between animal populations and land cover, according to the species considered, the time periods and the studied areas.