Obéissance et autorité dans l'armée française de 1890 à la fin de la Première Guerre mondiale : discours et pratiques / Emmanuel Saint-Fuscien ; sous la direction de Stéphane Audoin-Rouzeau

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2008

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

France -- Armée -- 1914-1918 (Guerre mondiale)

Peines

Autorité

Commandement des troupes

Discipline militaire -- France -- 1900-1945

Justice militaire -- France -- 1900-1945

Guerre mondiale (1914-1918) -- Aspect psychologique

Audoin-Rouzeau, Stéphane (1955-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

École des hautes études en sciences sociales (Paris) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : À vos ordres ? : la relation d'autorité dans l'armée française de la Grande Guerre / Emmanuel Saint-Fuscien / Paris : Editions de l'Ecole des hautes études en sciences sociales , DL 2011

Relation : Obéissance et autorité dans l'armée française de 1890 à la fin de la Première Guerre mondiale : discours et pratiques / Emmanuel Saint-Fuscien ; sous la direction de Stéphane Audoin-Rouzeau / Lille : A.N.R.T., Université de Lille III , [2016]

Résumé / Abstract : « Derrière les deux talus, il y a des kilomètres d'obéissance ». Cette sentence catégorique de Léon Werth rendue témoigne de l'efficacité de la relation d'autorité dans l'armée française dès les premières semaines d'août 1914. Quels mécanismes ont rendu opérante cette obéissance? Quelles furent les formes de l'autorité émise par les cadres de l'armée entre 1914 et 1918 ? C'est à ces questions que tente de répondre la présente thèse en interrogeant d'abord les représentations de l'autorité et de l'obéissance militaires construites entre 1890 et 1914, puis les pratiques au cours de la guerre elle-même. L'autorité s'énonce et se bâtit suivant une grammaire dictée par les réalités de la guerre, à l'inverse de l'obéissance qui ne se définit jamais. Les archives de la justice militaire révèlent pourtant des failles de l'autorité et mettent à jour des variations de l'obéissance. Par ailleurs, au-delà des configurations dans lesquelles évolue la relation d'autorité, il semble que c'est au moment où l'adhésion des hommes du rang fut la plus forte que la brutalité du commandement atteint son paroxysme. En outre, la Grande Guerre consacre une autorité personnelle du chef et ruine finalement les espoirs des officiers républicains du début du XXe siècle, partisans d'une obéissance de principe, impersonnelle et morale

Résumé / Abstract : «Derrière les deux talus, il y a des kilomètres d'obéissance ». Léon Werth's categorical judgment bears witness to the efficient transmission of authority in the French army, as of the first weeks of August 1914. What mechanisms made this obedience (obéissance) operational? What were the forms of authority produced by the army's cadres between 1914 and 1918? The present thesis attempts to answer these questions by investigating military authority and obedience, first through the representations thereof constructed between 1890 and 1914, then in practice during the war itself. In contrast to obedience, which is never defined, authority is enunciated and constructed in accordance with a grammar dictated by the realities of war. The archives of the military courts nevertheless reveal failures of authority, and bring to light different variations on the theme of obedience. Meanwhile, beyond the configurations within which the relations of authority evolved, it was seemingly at the moment when the rank and file's adhesion to authority was at its strongest that the brutality of the army command reached its height. The Great War also enshrined a personal authority of leadership and marked the final ruin of the hopes of the republican officers of the early 20th century, partisans of an impersonal and moral 'obedience by principle'