La contribution des programmes d'échanges académiques à l'ambition internationale des États-Unis d'Amérique et de l'Union Européenne : Une analyse comparée / Olivier Peyré ; sous la direction de Bernard Sionneau

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Économie du savoir

Échanges éducatifs -- France -- Études comparatives

Systèmes d'enseignement -- États-Unis

Échanges éducatifs -- États-Unis -- Études comparatives

Sionneau, Bernard (1958-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Toulouse 1 Capitole (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Droit et Science Politique (Toulouse) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Résumé / Abstract : Au cours des vingt dernières années, les programmes d’échange dans le domaine de l’éducation sont devenus de véritables enjeux de politique internationale, en raison de leurs effets sur l’économie de la connaissance et sur les relations transnationales. La présente analyse se focalise sur les pratiques des États-Unis et de l’Union Européenne. Elle combine une méthodologie behavioraliste appliquée aux caractéristiques observables et une approche systémique inspirée par la Sociologie des Relations Internationales qui intègre les facteurs et les acteurs clés de l’environnement. En analysant comment ces deux catégories d’acteurs proposent leurs programmes d’échange aux pays tiers, la thèse démontre qu’il est possible de mettre à jour les stratégies qu’ils emploient pour agir sur le système international. Elle s’interroge ensuite sur les causes de leurs choix en les replaçant dans leur contexte historique, politique et mondial. Le résultat met en évidence le leadership américain et le potentiel européen. Les États-Unis, qui mènent depuis 1945 une action volontariste en ciblant les catégories d’individus à fort potentiel, maintiennent leur attractivité sur les opinions publiques étrangères. En comparaison, l’Union Européenne qui a dû franchir les étapes préalables de son intégration communautaire, rivalise désormais grâce à la création de l’Espace Européen de l’Enseignement Supérieur, et à des programmes d’échange ambitieux. Sa posture, qui à travers les objectifs humanistes affichés, peut paraître très idéaliste face à celle des États-Unis, pourrait néanmoins préfigurer une « diplomatie éducative » en phase avec la configuration à venir des relations internationales.

Résumé / Abstract : Over the last two decades, educational exchange programs have emerged as real stakes for foreign affairs policy due to the effects they produce on knowledge economy and on transnational relations. This research focuses on United States of America and on European Union practices. It combines a behaviouralist methodology applied on observable traits, with a systemic approach drawn from Sociology of International Relations, which encompasses key actors and factors from the environment. Studying how these two kinds of actors on the international political stage offer their own exchange programs to the rest of the world, the dissertation demonstrates the ability to reveal the strategy they are using to influence the global system. Then, the research investigates the American and European decision framework, questioning historical, political and global levels. The result sheds light on the US leadership and the European potential. The United States have been conducting a proactive policy since 1945, targeting categories of high profile people. They uphold their attractiveness over foreign public opinions. In comparison, the European Union first had to achieve the preliminary steps of its political integration process. Henceforth, by setting up the European Higher Education Area and thanks to a number of ambitious exchange programs, it has become a real competitor. Due to very humanistic oriented goals, the E.U. position might be seen as idealistic compared with the standpoint that prevails in the U.S. However, this could possibly herald a “diplomacy by education” paving the way to forthcoming international relations.