Prise de décisions de cadres confrontés à un environnement dynamique, coopératif et compétitif. Une approche en ergonomie cognitive : application à l'entraînement professionnel de handball de match / Thierry Debanne ; sous la direction de Paul Fontayne

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Langue / Language : anglais / English

Catalogue Worldcat

Ergonomie cognitive

Entraînement (sports) -- Aspect physiologique

Fontayne, Paul (Directeur de thèse / thesis advisor)

Le Scanff, Christine (1960-...) (Président du jury de soutenance / praeses)

Heuzé, Jean-Philippe (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Sève, Carole (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Chauvin, Christine Blottiaux (19..-....) (Membre du jury / opponent)

Anceaux-Chavate, Françoise (1956-20..) (Membre du jury / opponent)

Université Paris-Sud (1970-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences du sport, de la motricité et du mouvement humain (Paris ; 2002-2015) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Complexité, innovation, activités motrices et sportives (Orsay, Essonne ; 2010-....) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Ce travail, adossé au paradigme de la prise de décision en situation (Klein, Orasanu, Calderwood, & Zsambok, 1993) porte sur le processus de prise de décisions d‘entraîneurs de handball au cours du match. La situation de match, caractérisée par ses aspects dynamiques, coopératifs et compétitifs, donne une conception chaotique de ce processus (Bowes & Jones, 2006). C‘est pourquoi, son étude nécessite de mobiliser plusieurs approches et modèles théoriques (e.g., cognition collective, théorie du focus régulateur [Higgins, 1997], théorie du contrôle [Carver & Scheier, 1982], modèles de persuasion [Chaiken, 1980 ; Petty & Cacioppo, 1986], communication dialogique [Goffman, 1961], modèle de l‘activité coopérative [Hoc, 2001]). Les données, issues de situations réelles de matchs (protocoles verbaux, choix de système défensif) ou d‘entretiens (e.g., auto-confrontations avec technique de rappel stimulé) font l‘objet d‘analyses quantitatives ou qualitatives. Les résultats révèlent les connaissances procédurales des entraîneurs concernant : la gestion de l‘équipe, les informations permettant aux joueurs d‘acquérir ou de mettre à jour des structures de connaissances adaptées à la situation, et les tentatives d‘influence des arbitres. Ces connaissances procédurales sont fonction des conditions du match (notamment le rapport d‘opposition entre les deux équipes) et influencées par des connaissances sur le jeu et les caractéristiques des joueurs. Différents modes de contrôle cognitif et styles de coaching sont aussi mis en évidence. Ainsi, le processus de prise de décisions d‘entraîneurs experts possède des régularités et suit des règles génériques, des heuristiques ou patterns.

Résumé / Abstract : This work, based on naturalistic decision-making paradigm (Klein, Orasanu, Calderwood, & Zsambok, 1993) is focused on team sport (handball) coaches decision-making during match. The coaching activity is dynamic and chaotic (Bowes & Jones, 2006) and generated by on-going events, especially during match. Therefore, coaches decision-making studies require to use many theoretical approaches and models (e.g., team cognition, regulatory focus theory [Higgins, 1997], control theory [Carver & Scheier, 1982], persuasive models [Chaiken, 1980 ; Petty & Cacioppo, 1986], dialogic communication [Goffman, 1961], cooperative activity model [Hoc, 2001]). Data have been collected from official games (verbal protocols, defense system choices) or interviews (self-confrontation with stimulated technique recall) and analysed with quantitative and qualitative approach. Results highlight procedural knowledge concerning team management, information allowing players to acquire or update knowledge structures, and influence referee. This procedural knowledge varied depending on the game conditions and is influenced by the coach‘s deep knowledge of the game and player profiles. Results highlight also different cognitive control modes, and different coaching styles. There exist contextual factors effects on procedural knowledge and cognitive control modes. Among these factors, ratio of strength between the two teams appears especially salient. Therefore, our empirical studies show that expert coaches‘ decision-making process have some regularity and follow generic rules, heuristics or patterns