L'écriture de l'histoire et l'écriture de soi dans l'oeuvre de Marguerite Yourcenar / Radana Lukajic ; sous la direction de Jean-Jacques Tatin-Gourier

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Yourcenar -- Marguerite -- 1903-1987 -- Et l'histoire

Yourcenar -- Marguerite -- 1903-1987 -- Thèmes, motifs

Moi -- Dans la littérature

Autobiographie -- Histoire et critique -- Art d'écrire

Littérature et histoire

Tatin-Gourier, Jean-Jacques (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Tours (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours ; 1996-2018) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Équipe d'accueil Histoire des représentations (Tours) (Equipe de recherche associée à la thèse / thesis associated research team)

Résumé / Abstract : Dans notre travail qui porte sur les productions romanesques majeures de Marguerite Yourcenar, nous nous sommes proposé de suivre deux axes d’investigation : d’un côté, l’écriture de l’histoire, qui s’avère être indissolublement liée à une vision mythique du monde ; et de l’autre, l’écriture de soi, celle-ci amplement définie par les conceptions empruntées au bouddhisme qui cherchent à dénoncer l’illusion du « je » et la vacuité substantielle de toute notion identitaire. Ceci dit, nous avons tâché de montrer que l’écriture autobiographique de notre auteur devient amplement problématisée pour être muée enfin en une écriture hétérobiographique. De même, nous avons essayé de dégager une certaine réversibilité de thèmes et de procédés narratifs qui est à l’origine de la fluctuation générique des œuvres romanesques de M. Yourcenar

Résumé / Abstract : In our paper, we suggest two planes of the examination of Marguerite Yourcenar’s major novels: on the one hand, her novels are seen as a form of a narrative indistinguishably associated with a mythic vision of the world; on the other hand, they are seen as the writing of the self, utterly defined by the concepts based on Buddhism that denounce the illusion of ‘’I’’ and substantially leave out the notion of identity. Having stated this, we endeavor to show that the autobiographical writing of the author in question becomes greatly problematized as it is being misinterpreted as a heterobiographic piece of writing. We have also tried to clear out some uncertainties about themes and narrative procedures which are the basis of generic fluctuations of Marguerite Yourcenar’s novels