Localisation de la recherche-développement de la firme multinationale dans les pays en développement / Viviana Maftei ; sous la direction de Hubert Jayet et de Hadjila Krifa-Schneider

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Recherche industrielle -- Coopération internationale

Entreprises multinationales -- Recherche -- Investissements de capitaux

Investissements étrangers

Innovations technologiques -- Politique publique

Transfert de technologie

Externalisation à l'étranger

Nouveaux pays industrialisés -- Innovations technologiques

Classification Dewey : 338.064

Jayet, Hubert (Directeur de thèse / thesis advisor)

Krifa-Schneider, Hadjila (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Lille 1 - Sciences et technologies (Villeneuve-d'Ascq ; 1970-2017) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Économie quantitative, intégration, politiques publiques et économétrie (Lille ; 2006-2014) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Les investissements directs étrangers liés à la recherche-développement dans les pays en voie de développement ne cessent de croître depuis le milieu des années 1990 et cette croissance est très concentrée géographiquement, les gros pays émergents en étant les principales destinations. Cette thèse s’interroge ainsi sur les déterminants de la localisation de la R&D des firmes multinationales dans ce type de pays, en plaçant au centre de l’analyse les facteurs d’innovation. La littérature sur l’internationalisation de la R&D suggère que les activités d’innovation, étant hautement intensives en connaissances, sont localisées dans les pays développés et que la R&D déployée dans les pays en développement est limitée uniquement à l’adaptation des produits/processus aux conditions locales. Nous bâtissons un cadre d’analyse et élaborons un modèle qui permet de dégager les déterminants de la R&D des firmes multinationales dans les pays en développement, en distinguant entre les facteurs d’offre ou technologiques, et ceux de demande. Les premiers déterminent la R&D d’innovation, alors que les seconds, la R&D d’adaptation. Le rôle crucial des capacités technologiques et des ventes locales dans le choix du pays-hôte montre que l’investissement direct étranger lié à la R&D dans les pays en développement est déterminé surtout par les opportunités de développement technologique et par les besoins d’adaptation aux conditions du marché local, l’innovation y occupant peu de place. En plus, lorsque le choix se pose entre les pays en développement et ceux développés, l’appartenance au premier groupe exerce un effet dissuasif sur l’investissement direct étranger lié à la R&D.

Résumé / Abstract : Research and development-related foreign direct investment in developing countries continues to grow since the mid-1990s, and this growth is highly concentrated geographically, large emerging countries being the main destinations.This thesis thus examines the determinants of multinational firms’ R&D location in such countries by placing innovation factors in the forefront of the analysis. The literature on the internationalization of R&D suggests that innovation activities, being highly knowledge-intensive, are located in developed countries, while R&D deployed in developing countries is confined to adapting products and processes to local conditions. We build an analytical framework and develop a model that allows to identify the determinants of multinational firms’ R&D location in developing countries, while distinguishing between supply and demand factors. The former explain innovative R&D, and the latter, adaptive R&D. The crucial role of host-country’s technological capabilities and foreign affiliates’ local sales in the location decision shows that R&D-related foreign direct investment in developing countries is mainly determined by the opportunities for technological development and by the need of adaptation to local market conditions, innovation-related motivations having little importance. Furthermore, when the location choice is made between developing and developed economies, belonging to the former type of countries has a deterrent effect on foreign direct investment in R&D.