Le dépistage du diabète gestationnel est-il réalisé de façon ciblée dans les maternités du réseau périnatal Alpes Isère ? Étude auprès de 150 patientes dépistées en 2012 / Julie Eccher ; sous la dir. de Jacques-Noël Canonica

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Diabète gestationnel -- Dépistage -- France -- Isère (France)

Diabète gestationnel -- Facteurs de risque -- France -- Isère (France)

Classification Dewey : 618

Canonica, Jacques Noël (1958-....) (Encadrant académique / degree committee member)

Université Joseph Fourier (Grenoble ; 1971-2015) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Objectif : Le dépistage du diabète gestationnel (DG) est-il réalisé de façon ciblée dans le Réseau Périnatal Alpes Isère (RPAI) ? Matériel et Méthode : Etude descriptive, multicentrique, incluant 150 accouchées au sein du RPAI du 1er au 20 Septembre 2012. Résultats : Le dépistage du DG est réalisé de façon ciblée dans le RPAI à 86%. Les patientes sans facteurs de risque sont 14% à avoir effectué ce dépistage. Selon leurs déclarations, ces derniers ont été effectués en raison d’une prise de poids excessive pour six d’entre elles, deux selon leur origine ethnique et 13 de façon systématique. En ce qui concerne la stratégie de dépistage, chez les patientes ayant bénéficié d’un dépistage ciblé, 62,7% sont conformes aux recommandations du CNGOF de 2010. On constate un retard de réalisation de la glycémie à jeun (GAJ) dans 9,2% des cas, et sa non réalisation à 21,1%. De même à 11,7% et 2,6% pour le test HGPO 75g. La prévalence du DG était de 9,5% dans la population ayant bénéficié d’un dépistage non ciblé, et de 22,5% dans celle bénéficiant d’un dépistage ciblé. Conclusion : Nous avons mis en évidence une bonne application des recommandations concernant le dépistage ciblé. Cependant, il reste à améliorer le terme auquel le dépistage est effectué. Une proportion non satisfaisante de patiente a effectué une GAJ au premier trimestre. Ceci nous permet donc d’insister sur l’importance d’un dépistage précoce, pour permettre une prise en charge multidisciplinaire le plus tôt possible.