L'hôpital à l'épreuve de l'obésité : éléments pour une sociologie économique de la prise en charge d'une pathologie chronique / Jean-Philippe Sajus ; sous la direction de Jean-Pierre Poulain

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Obésité -- Épidémiologie -- Aspect économique -- France

Politique sanitaire -- France

Obésité -- Lutte contre -- France

Poulain, Jean-Pierre (1956-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Boëtsch, Gilles (19..-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Fischler, Claude (1947-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Simoulin, Vincent (Membre du jury / opponent)

Ritz, Patrick (1959-.... ; professeur des universités-praticien hospitalier) (Membre du jury / opponent)

Tauber, Maïté (19..-....) (Membre du jury / opponent)

Université Toulouse-Jean Jaurès (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Temps, Espaces, Sociétés, Cultures (Toulouse) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Centre d'étude et de recherche travail, organisation, pouvoir (Toulouse ; 1994-....) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Relation : L'hôpital à l'épreuve de l'obésité : éléments pour une sociologie économique de la prise en charge d'une pathologie chronique / Jean-Philippe Sajus ; sous la direction de Jean-Pierre Poulain / [S.l.] : [L'auteur] , 2012

Résumé / Abstract : Les rapports scientifiques l’attestent, la progression de l’obésité serait irrémédiable. Elle ferait peser sur la santé des individus des risques considérables et menacerait de faire imploser notre système de santé. Ce constat alarmant, a conduit les autorités publiques à prendre le problème à bras le corps. Par sa place centrale dans le dispositif des soins, il est demandé à l’hôpital de s’organiser pour répondre à ce véritable tsunami sanitaire. Or, la réalité hospitalière offre un étonnant contraste. La maladie semble apparemment invisible dans les services de soins. Dans le domaine des pathologies reliées aux troubles du comportement alimentaire, l’obésité ne serait pas « première ». Elle serait plutôt une maladie « secondaire ». En dehors des Centres Hospitaliers Universitaires, ou des centres spécialisés, elle ne concernerait en définitive que très peu d’établissements hospitaliers. Mais, dans ces établissements où l’obésité a été visibilisée, le modèle hospitalier actuel polarisé sur la rationalité des soins, les progrès scientifiques et la performance médicale autour de plateaux techniques imposants, est bousculé. Dans un contexte d’intensification du travail hospitalier et de changement des modes de financement, la prise en charge de l’obésité impose à ces institutions d’engager une réflexion sur les pratiques professionnelles en s’ouvrant à l’environnement hospitalier. De nouvelles formes de coopération apparaissent avec des acteurs locaux qui assurent aux sujets obèses le maintien des liens sociaux et qui participent à la prévention du développement de la maladie.

Résumé / Abstract : Scientific reports indicate that the progression of obesity is irremediable. It represents a considerable health risk for individuals and threatens our health system with collapse. This alarming fact has led the public authorities to tackle the problem head-on. In view of their central position in the care system, hospital is required to organize in order to respond to this veritable healthcare tsunami. The situation of hospital does, however, offer an astonishing contrast. The illness appears to be invisible in the healthcare services. In the field of eating disorders, obesity is not in the foreground. It is a “secondary” disease. Outside university hospitals, or specialized centers, it is only of concern to very few hospitals. In those establishments in which obesity has been given a high profile, though, the current hospital model, focused on rational healthcare, scientific progress and medical performance involving impressive technical platforms, is being shaken up. In a scenario of increased hospital work and of changes in funding mechanisms, dealing with obesity obliges these institutions to reflect on professional practices, opening up to their environment. New forms of cooperation are created with local agents who ensure the maintenance of social connections for obese patients and who help to prevent the disease from developing.