Du sport ouvrier au sport oublié ? : histoire mêlée de la CGT et du sport / [Jean-François Davoust, Igor Martinache]

Date :

Type : Livre / Book

Langue / Language : français / French

ISBN : 978-2-914670-65-4

EAN : 9782914670654

Confédération générale du travail -- France -- Sports -- Histoire

Sports -- Aspect politique -- France -- 20e siècle

Sports -- Société -- France -- 20e siècle

Sports -- tendances

Classification Dewey : 796.04

Classification Dewey : 796.094 4

Résumé / Abstract : " Pourquoi la CGT se préoccupe-t-elle des questions sportives ? " C'est à partir de cette question mainte fois posée dans, et à l'extérieur de la CGT, que les auteurs ont décidé d'écrire cet ouvrage pour éclairer le présent à la lumière de l'histoire. Il ne s'agissait pas d'écrire un ouvrage sur le sport, mais de relater une histoire des rapports du sport et de la CGT, particulièrement au travers du sport ouvrier d'abord et du sport en entreprise ensuite. Les auteurs n'ont pas eu la prétention de faire un ouvrage d'érudits, mais de recueillir des témoignages afin d'éviter que la mémoire ne disparaisse et de montrer que l'histoire de la CGT a été fortement mêlée à celle du sport au gré des soubresauts de l'histoire politique. Instrument de management, instrument idéologique, instrument politique, le sport n'échappe pas aux enjeux sociétaux. C'est d'abord au travers de sa presse, la " Vie Ouvrière ", " le Peuple ", "Antoinette", la "Vie des collectivités ouvrières" et enfin la "Revue des comités d'entreprises" que l'histoire s'est écrite. Mais pas seulement, car ce sont des milliers de militantes et militants qui se sont investis à plusieurs titres dans la construction des pratiques sportives. Militants et dirigeants du mouvement sportif, militants et dirigeants de la FSGT, dirigeants des clubs d'entreprise, ce sont autant de lieux où ils ont porté les idées de la CGT alors que l'idéologie dominante imposait l'idée que le sport était neutre. Pour illustrer le propos, les témoignages de certains d'entre eux ont été recueillis comme, entre autres, le club omnisports de la CGT, le club de la Banque de France ou l'US Métro, mais bien d'autres encore. Bien évidemment, il ne s'agit pas d'un inventaire exhaustif, mais plutôt d'une incitation à prendre en compte la question des activités sportives au travers des revendications portées pour un Service Public National des APS.