Les déterminants de l'application, par les médecins généralistes, des récentes recommandations de l'AFSSAPS sur la prise en charge de la toux aiguë chez le nourrisson : étude qualitative à partir de 17 entretiens semi-directifs / Géraldine Legros ; [sous la direction de] Yannick Ruelle

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2013

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Toux -- Chez le nourrisson

Recommandations pour la pratique clinique

Prescription médicamenteuse

Médecins généralistes

Classification Dewey : 610

Ruelle, Yannick (1980-.... ; médecin) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Poitiers (1896-...) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Les déterminants de l'application, par les médecins généralistes, des récentes recommandations de l'AFSSAPS sur la prise en charge de la toux aiguë chez le nourrisson [Ressource électronique] : étude qualitative à partir de 17 entretiens semi-directifs / Géraldine Legros ; [sous la direction de] Yannick Ruelle / [S.l.] : [s.n.] , 2013

Résumé / Abstract : Introduction : Devant une toux aiguë, les médecins généralistes (MG) français prescrivent souvent des médicaments à visée symptomatique. Depuis 2010, la plupart de ces médicaments est contre-indiquée chez les nourrissons. Les nouvelles modalités de prise en charge s'appuient sur l'information et les consignes d'hygiène. L'objectif de cette étude était d'explorer les facteurs limitant ou favorisant l'application de ces recommandations. Méthode : Etude qualitative à partir d'entretiens individuels semi-dirigés de MG. Analyse thématique par théorisation ancrée. Résultats : 17 entretiens ont été réalisés et la saturation a été atteinte. Les obstacles identifiés étaient notamment la méconnaissance de la toux aiguë et des recommandations, la défiance envers l'institution, l'attribution de fonctions symboliques à la prescription médicamenteuse, la pratique selon le modèle holistique, le manque de temps, le paiement à l'acte, l'expérience personnelle des MG. Les facteurs facilitants étaient les connaissances sur la toux aiguë et le traitement, la délivrance d'une information détaillée aux patients, la valorisation de la non-prescription, la diffusion large des recommandations. Discussion : Les obstacles à l'application des recommandations ne sont pas spécifiques à la prise en charge de la toux aiguë du nourrisson. Leur meilleure application pourrait passer par la formation des MG aux techniques de communication, l'information du grand public, l'éducation sanitaire, l'intégration de la démarche « evidence-based medicine » dans les recommandations, et l'augmentation de la crédibilité des autorités sanitaires.

Résumé / Abstract : Introduction : French general practitioners (GPs) often prescribe medications for treating acute cough. Since 2010, most of these medications have been contraindicated for infants. The new modalities of management are based on information and hygienic advices. The objective of this study is to explore limiting and promoting factors in the implementation of these guidelines. Method : Qualitative study from semi-structured interviews with GPs. Thematic analysis based on a grounded theory approach. Results : 17 interviews have been performed and the saturation has been reached. The identified obstacles were especially the lack of knowledge about acute cough and guidelines, the mistrust of institution, the attribution of symbolic functions to the medicinal prescription, the practice based on the holistic model, the lack of time, the fee-for-service, the personal experience of GPs. The facilitating factors were the knowledge about acute cough and treatment, the providing of detailed information to patients, the positive representation of absence of prescription, the wide diffusion of guidelines. Discussion : The obstacles to implementation with guidelines are not specific for the management of acute cough in infants. A better compliance could be achieved thanks to the training of GPs to communication techniques, the information of the general public, the health education, the integration of the « evidence-based medicine » process in the guidelines, and the increasing of the health authorities credibility.