Graciloplastie pour fistules complexes urétrorectales et rectovaginales : résultats d’une étude monocentrique sur 17 patients / Yamina Ladjici Amiar ; sous la direction de Jérémie Henri Lefevre

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2012

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Muscle quadriceps fémoral -- Chirurgie générale -- Dissertation universitaire

Fistule rectovaginale -- chirurgie -- Dissertation universitaire

Maladies de l'urètre -- Dissertation universitaire

Lambeaux chirurgicaux -- Lambeaux chirurgicaux

Lefèvre, Jérémie (1977-.... ; médecin) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Faculté de santé (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Graciloplastie pour fistules complexes urétrorectales et rectovaginales [Ressource électronique] : résultats d’une étude monocentrique sur 17 patients / Yamina Ladjici Amiar ; sous la direction de Jérémie Henri Lefevre / Créteil : Université Paris-Est Créteil , 2013

Résumé / Abstract : La fistule urétrorectale (FUR) ou recto vaginale (FRV) est une communication anormale entre le rectum et l’urètre ou le vagin. Par sa mobilisation facile et sa longueur, la graciloplastie (GP) peut être proposée. Nous rapportons les résultats de cette technique. METHODES : Entre 1994 et 2010, tous les patients opérés d’une GP ont été rétrospectivement inclus. La guérison était définie par l’absence de récidive et la fermeture de la stomie. RESULTATS : Sur un total de 17 patients, il y avait 12 FUR (69%) diagnostiquées à un âge moyen de 59 ans (29-77). 7 (59%) sont survenues après chirurgie prostatique pour adénocarcinome. Sur les 5 FRV traitées, 2 compliquaient un accouchement par voie basse, 2 une chirurgie périnéale et 1 un traumatisme périnéal. 14 patients (82%) étaient porteurs d’une stomie. 10 patients traités pour FUR, avaient eu des traitements chirurgicaux préalables. Les FRV étaient toutes supra sphinctériennes. La durée moyenne de l’intervention était de 145 minutes (60-300 minutes). Le gracilis droit était prélevé dans 16 cas. Il n’y a eu aucun incident per opératoire. La durée moyenne d’hospitalisation était de 15,4 jours (5-47). Concernant les suites opératoires : il n’y a eu aucun décès ni aucune complication d’ordre médical. En revanche, huit patients ont eu une complication chirurgicale (47%). La complication la plus fréquente était la suppuration ou la désunion de cicatrice opératoire. La durée moyenne de suivi était de 37,4 mois (0,4-165). Le succès, après traitement, était respectivement pour les FUR et FRV de 50% et 25%.En combinant les techniques chirurgicales réalisées après échec de la graciloplastie, le taux de guérison globale était de 77%, spécifiquement 92% pour les FUR et 40% pour les FRV. CONCLUSION : La GP comme traitement des FUR ou FRV est une technique efficace avec un taux de guérison globale, toutes procéd