"Exsul et exsul erat" Théodulfe (vers 760-820/821) : parcours biographique / Claire Tignolet ; sous la direction de Régine Le Jan

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 2013

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Théodulfe -- 0750?-0821

Civilisation -- Empire carolingien

Politique et gouvernement -- France -- Moyen âge

Empire carolingien -- 768-814 (Charlemagne)

Empire carolingien -- 814-840 (Louis Ier)

Orléans (Loiret) -- Moyen âge

Le Jan, Régine (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : "Exsul et exsul erat" Théodulfe (vers 760-820/821) : parcours biographique / Claire Tignolet ; sous la direction de Régine Le Jan / Lille : Atelier national de reproduction des thèses , 2014

Relation : "Exsul et exsul erat" Théodulfe (vers 760-820/821) : parcours biographique / Claire Tignolet ; sous la direction de Régine Le Jan / Lille : Atelier national de reproduction des thèses , 2013

Résumé / Abstract : Théodulfe est un membre de l'élite ecclésiastique fortement impliqué dans la vie politique et intellectuelle des règnes de Charlemagne et de Louis le Pieux. Originaire d'Espagne, il gagne la cour carolingienne à la fin des années 780 et participe dès lors à l'élaboration et à la mise en œuvre des réformes menées sous l'égide des souverains, à l'échelle de l'Empire et à l'échelle locale - en tant qu'évêque d'Orléans et abbé de plusieurs monastères prestigieux (Fleury, Saint-Aignan) à partir de 798 environ. La thèse met en avant les enjeux politiques, sociaux et culturels de son parcours à la fin du VIIIe et au début du IXe siècle : sont plus particulièrement analysées ses productions (poèmes, capitulaires, traités théologiques et pastoraux, ouvrages bibliques, réalisations matérielles) à la lumière de celles de ses contemporains. La réflexion porte aussi sur le souvenir d'un individu dans l'historiographie liée à la cour et dans la mémoire locale des IXe-XIIe siècles. L'étude de sa carrière et de son réseau personnel permet de saisir les formes et les ressorts de la compétition dans l'entourage des souverains, notamment au début du règne de Louis le Pieux alors que Théodulfe est mis à l'écart et déposé à l'occasion de la révolte de Bernard d'Italie. À travers une démarche biographique enrichie par les questionnements sociologiques contemporains, la thèse souligne les possibilités et la fécondité de l'approche individuelle pour le haut Moyen Âge.