Identité d'un territoire rural de marge : essai de modélisation : application à l'Alsace Bossue (1920-30 & 2010) / Francis Dorn ; sous la direction de Dominique Badariotti et de Christiane Weber

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Patrimoine rural -- Alsace bossue (France)

Caractère national alsacien

Marginalité -- Alsace bossue (France)

Géographie régionale

Géographie culturelle

Classification Dewey : 914

Badariotti, Dominique (1961-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Weber, Christiane (1956-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Ruffray, Sophie de (1968-.... ; enseignante-chercheuse en géographie) (Président du jury de soutenance / praeses)

Giraut, Frédéric (1962-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Kleinschmager, Richard (1947-....) (Rapporteur de la thèse / thesis reporter)

Tesson, Frédéric (1966-....) (Membre du jury / opponent)

Université de Strasbourg (2009-....) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

École doctorale Sciences de la Terre et Environnement (Strasbourg ; 2000-....) (Ecole doctorale associée à la thèse / doctoral school)

Laboratoire image, ville et environnement (Strasbourg) (Laboratoire associé à la thèse / thesis associated laboratory)

Résumé / Abstract : Le territoire rural de marge est une « entité paradoxale » à la fois tiraillée entre de puissants voisins, des influences culturelles différentes, mais disposant d’une personnalité singulière. Dotée de ressources endogènes limitées, elle est dépendante des aires urbaines de son environnement proche et lointain pour bénéficier d’emplois divers et bien rémunérés, ainsi que pour accéder à des services variés. Pour autant, elle continue à s’individualiser comme une entité propre. De par ses carences, le territoire rural de marge est tributaire d’apports exogènes. Toutefois, cette ouverture est très sélective et autorégulée. L’identité d’un tel territoire se joue à différentes échelles de temps dans une succession de phases d’ouverture et de refondation. Elle est un objet particulièrement complexe. Sa modélisation requiert une exploration, une analyse et une exploitation de cette complexité. Nous la relevons à différents niveaux : emboîtements d’échelle, liaison entre des acteurs divers, de même qu’entre ces acteurs et le territoire lui-même. Nous fondons notre approche de l’objet sur un présupposé majeur : l’identité d’un territoire se décline à l’échelle collective comme à l’échelle individuelle. Il existe entre l’identité territoriale collective et les identités territoriales individuelles une liaison complexe. Notre démarche consiste de ce fait à retrouver les dimensions de l’univers territorial collectif à partir de celles d’une collection d’individus représentatifs du territoire. Par conséquent, la pierre angulaire du travail a été la conception d’un modèle de l’identité territoriale individuelle, dont la traduction graphique est une silhouette. Le profil identitaire collectif est obtenu par la confrontation des profils individuels. L’application du modèle à l’Alsace Bossue et à deux périodes distantes de près de 100 ans a livré quelques résultats. En 1920-30, l’identité de l’Alsace Bossue est une identité insulaire étroite composant avec une ouverture très sélective à des espaces de circulation intergénérationnels. En 2010, l’identité est marquée par une plus grande ouverture, cependant régulée par un arbitrage et une tension généralisés entre des attaches et un besoin d’émancipation, ce que l’on appelle une synergie des contraires.

Résumé / Abstract : The marginal rural territory is a “paradoxical entity”, torn between powerful neighbors and diverse cultural influences, but still possessing a unique personality. As it contains limited endogenous resources, this type of territory depends on nearby or distant urban areas in order for its residents to benefit from diverse and well-paying jobs, as well as for access to various services. Even so, it continues to develop an individual identity as a separate entity. Due to its shortcomings, the marginal rural territory is dependent on external provisions. Nevertheless, this openness is very selective and self-regulated. The identity of such a territory is acted out on different time scales in a succession of phases of openness and rebuilding. It is a particularly complex subject. Its modelling requires the exploration, analysis and harnessing of this complexity. We observe it at different levels: changes in scale, links between the various actors, even between these actors and the territory itself. We base our approach toward this subject on a major presupposition: the identity of a territory is defined on a collective as well as an individual scale. The link between collective territorial identity and individual territorial identities is quite complex. Our work consists in tracing the dimensions of the collective territorial universe, based on those of a collection of individuals who represent the territory. As a result, the cornerstone of this work was the creation of a model of individual territorial identity, the graphical translation of which provides a visual representation. The collective identity profile is obtained by the comparison of individual profiles. The application of the model to the Alsace Bossue region during two periods of time separated by nearly 100 years provided us with some results. In 1920-30, Alsace Bossue presented a narrow, insular identity with a very selective openness to inter-generational spaces of circulation. In 2010, its identity is marked by a greater openness, regulated however by generalized arbitration and tension between ties, and by a need for emancipation, what we call a synergy of opposites.